VIDEO. Donald Trump reconnaît officiellement "Jérusalem comme la capitale d'Israël"

Après des mois de spéculation, le président des Etats-Unis a fait cette annonce mercredi 6 décembre.

Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 6 décembre 2017.
Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 6 décembre 2017. (MANDEL NGAN / AFP)
avatar
franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Le moment est venu de reconnaître officiellement Jérusalem comme la capitale d'Israël", a déclaré Donald Trump, mercredi 6 décembre, depuis la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis). Une décision qui aura des "conséquences dangereuses", avait mis en garde l'Autorité palestinienne à la veille de cette officialisation. "Aujourd'hui, enfin, nous reconnaissons l'évidence, à savoir que Jérusalem est la capitale d'Israël", a martelé le président américain.

Voir la vidéo

Il épingle le manque de "courage" de ses prédécesseurs

Donald Trump a également annoncé avoir engagé une réflexion pour le déménagement de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Ce déménagement figure dans une loi adoptée en 1995 par le Congrès américain, le Jerusalem Embassy Act. Selon ce texte, les Etats-Unis doivent déménager l'ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, "capitale de l'Etat d'Israël". Mais depuis, les présidents américains ont laissé cette loi sous le tapis.

Donald Trump a défendu une décision qui aurait dû être prise "depuis longtemps", égratignant ses prédécesseurs qui "n'ont pas fait ce qu'ils avaient dit", peut-être selon lui par manque de "courage".

Promesse d'un accord de paix

Le président américain a promis de faire tout son possible pour un accord de paix israélo-palestinien. "Les Etats-Unis restent déterminés à aider à faciliter un accord de paix acceptable pour les deux parties", a-t-il déclaré. Et d'insister : "J'ai l'intention de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour aider à sceller un tel accord."

Cette décision intervient malgré les vives réactions de pratiquement toute la communauté internationale contre cette initiative. La communauté internationale ne reconnaît pas la souveraineté d'Israël sur la totalité de la ville, qui abrite des lieux saints pour à la fois les religions juive, chrétienne et musulmane.