Donald Trump met le feu au Proche-Orient

La décision du président américain ce mercredi 6 décembre a provoqué la colère des Palestiniens ainsi qu'une vague d'indignation au sein de la communauté internationale.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Jérusalem s'apprête à vivre une journée sous haute tension, après la reconnaissance de la Ville sainte comme capitale d'Israël par les États-Unis. Mercredi soir, Mahmoud Abbas, président de l'autorité palestinienne, a laissé éclater sa colère et rejeté en bloc les annonces de Donald Trump, estimant que les États-Unis n'étaient désormais plus légitimes pour être médiateurs dans le processus de paix entre les Israéliens et les Palestiniens, explique Franck Genauzeau depuis Jérusalem ce jeudi 7 décembre.

"Les portes de l'enfer"

Cette journée sera une journée test, prévient le journaliste, qui rappelle que de nombreuses manifestations sont attendues un peu partout en Cisjordani, notamment à Ramallah et à Gaza. Le mouvement islamiste du Hamas a estimé mercredi que la décision de Donald Trump ouvrait "les portes de l'enfer" pour les intérêts américains, poursuit l'envoyé spécial de France 2. Quant aux Israéliens, ils se disent prêts à de nouvelles violences. Le niveau d'alerte a d'ailleurs été relevé à Jérusalem.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jérusalem abrite à quelques centaines de mètres de distance entre les murs de la Vieille ville des sites saints pour des milliards d\'individus (ici la mosquée al-Aqsa).
Jérusalem abrite à quelques centaines de mètres de distance entre les murs de la Vieille ville des sites saints pour des milliards d'individus (ici la mosquée al-Aqsa). (AHMAD GHARABLI / AFP)