Donald Trump accuse les médias d'avoir minimisé l'affluence de sa cérémonie d'investiture

Les images laissent penser que le nombre de spectateurs était plus faible que lors des prestations de serment de Barack Obama en 2009 et 2013.

La foule réunie sur le National Mall, à Washington, pour assister à la cérémonie d\'investiture du nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump, le 20 janvier 2017.
La foule réunie sur le National Mall, à Washington, pour assister à la cérémonie d'investiture du nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump, le 20 janvier 2017. (LUCAS JACKSON / REUTERS)

La cérémonie d'investiture de Donald Trump a-t-elle fait un flop, notamment par rapport à celles de Barack Obama ? La question semble importante pour le nouveau président américain : samedi 21 janvier, au lendemain de l'événement, il s'en est pris aux médias, qu'il accuse de minimiser l'affluence.

"Honnêtement, cela avait l'air d'un million et demi de personnes, cela allait jusqu'au Washington Monument", a lancé Donald Trump, lors d'un discours au siège de la CIA. Le milliardaire s'en est pris à une chaîne de télévision qu'il n'a pas nommée, et qui, selon lui, "parlait de 250 000 personnes". Durant le reste de son discours, il a notamment accusé les journalistes d'être "parmi les êtres humains les plus malhonnêtes de la planète".

De son côté, lors d'une déclaration véhémente à la presse, le nouveau porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, est allé encore plus loin en affirmant que "ce fut la plus grande foule jamais vue lors d'une investiture, point barre", sans apporter d'éléments pour le prouver.

Une foule sans doute moins importante que pour la Marche des femmes

En 2009, 1,8 million de personnes s'étaient rendues à l'investiture de Barack Obama, un record. Aucune estimation officielle du nombre de personnes ayant assisté à cette cérémonie, vendredi, n'a été rendue publique. Mais une comparaison des images des deux cérémonies laisse penser que l'affluence était clairement inférieure pour l'investiture de Donald Trump.

Le métro de Washington a indiqué que 193 000 personnes avaient emprunté le réseau le jour de l'investiture à 11h, contre plus de 500 000 en 2009 à la même heure, et même plus de 300 000 en 2013, pour la seconde prestation de serment de Barack Obama. Un chiffre que l'on peut également comparer à l'affluence dans le métro samedi, jour de la Marche des femmes contre Donald Trump, où 275 000 passagers ont été comptabilisés, toujours à 11 heures.