Donald Trump est "vraiment raciste", affirme son ex-conseillère Omarosa Manigault

La jeune femme publie mardi un livre sur les coulisses de la Maison Blanche. Un ouvrage qualifié de "tissu de mensonges" par l'administration Trump. 

Omarosa Manigault a été remerciée de son poste de directrice de la Communication à la Maison Blanche en décembre 2017.
Omarosa Manigault a été remerciée de son poste de directrice de la Communication à la Maison Blanche en décembre 2017. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

Aux États-Unis, un nouveau livre décrivant les coulisses de la Maison Blanche sous le mandat de Donald Trump sort mardi 14 août. L’ouvrage, intitulé Unhinged, an insider's account of the Trump White House, a été rédigé par Omarosa Manigault. Elle a été candidate dans l’émission de téléréalité présentée par Donald Trump, The Apprentice, avant de le rejoindre en tant que conseillère à la présidence, entre janvier 2017 et janvier 2018. 

Un président "raciste, intolérant et misogyne"

Omarosa Manigault aura passé un an à la Maison Blanche, avant d’en être brutalement écartée. Dans son livre, elle décrit un Donald Trump misogyne, intolérant et surtout raciste. L’ex-conseillère, africaine-américaine, affirme avoir entendu un enregistrement dans lequel le président utilise le mot "nègre" à plusieurs reprises. "Ça a confirmé ce que je redoutais le plus. Quand Donald Trump parle de cette manière, sur cet enregistrement, ça ne fait que confirmer qu’il est vraiment raciste".

Vous pourrez partir sans que votre réputation ne soit abîmée dans le futurJohn Kelly, le chef du personnel de la Maison Blanche

Invitée de l’émission politique Meet The Press sur NBC dimanche 12 août, Omarosa (comme on l’appelle aux États-Unis depuis son apparition dans The Apprentice), raconte aussi le jour de son licenciement à la Maison Blanche. Ce jour-là, elle a enregistré à son insu le chef de cabinet John Kelly. Le chieff of staf (chef du personnel) et la conseillère se trouvent dans la salle de crise de la Maison Blanche et voici ce que John Kelly lui dit : "C’est important que vous compreniez que si on organise un départ à l’amiable, vous pourrez considérer cette année passée à la Maison Blanche comme une année de service à la Nation." 

Donald Trump a simplement qualifié Omarosa de crapule. Et la Maison Blanche a parlé d’un tissu de mensonges de la part d’une ex-employée aigrie.

La correspondance à Washington pour franceinfo de Grégory Phillips.
--'--
--'--