VIDEO. Regardez le discours intégral de Donald Trump sur l'islam à Ryad

Le président des Etats-Unis a prononcé un discours devant une cinquantaine de dirigeants de pays musulmans réunis à Riyad. 

Voir la vidéo
avatar
Thomas BaïettoPierre GodonFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Pour sa première sortie officielle sur la scène internationale, Donald Trump s'essaye, dimanche 21 mai, en Arabie saoudite, à un exercice à haut risque : un discours sur l'islam. Donald Trump a ainsi invité les dirigeants du monde arabe à lutter tous ensemble contre "l'extrémisme islamiste", présentant le combat contre le terrorisme comme une "bataille entre le bien et le mal".

Un message "d'amitié, d'espoir et d'amour." Le président américain s'est déclaré porteur d'un message "d'amitié, d'espoir et d'amour". Il a exhorté les pays musulmans à n'offrir aucun "refuge aux terroristes" et a annoncé un accord avec les pays du Golfe pour lutter contre le financement du "terrorisme".

"Le bien et le mal." "Il s'agit d'une bataille entre des criminels barbares qui cherchent à éradiquer la vie humaine et des gens biens de toutes les confessions qui cherchent à la protéger", a-t-il déclaré. Invitant les pays arabes à compter avant tout sur eux-mêmes, il a estimé que "les nations du Proche-Orient ne peuvent attendre que la puissance américaine écrase cet ennemi à leur place." "Nous ne sommes pas ici pour donner des leçons, nous ne sommes pas ici pour dire aux gens comment ils doivent vivre, ce qu'ils doivent faire, qui ils doivent être ou comment prier." Mais, a souligné Donald Trump, "nous ne pouvons vaincre ce mal que si les forces du bien sont unies et fortes".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TRUMP

17h36 : Pour le président des Etats-Unis, qui a prononcé un discours sur l'islam à Riyad, en Arabie saoudite, la lutte contre le terrorisme n'est pas " une bataille entre différentes civilisations. Il s'agit d'une lutte contre des criminels barbares, (...) il s'agit d'une lutte entre le bien et le mal." A écouter ici :

(FRANCE INFO)

17h14 : Sur Twitter, de nombreuses critiques se font entendre sur le contenu du discours prononcé par Donald Trump : "il n'a absolument rien dit, juste 'chassez les terroristes', voilà son conseil sur comment stopper le terrorisme. Une réponse militante à un problème complexe. C'est une solution qui vient d'en haut", écrit une spécialiste du dossier, sur Twitter.

17h06 : "Unis, nous ne pourrons pas échouer, nous ne devons pas échouer. Personne ne pourra nous vaincre. Merci. Que Dieu vous bénisse, que Dieu bénisse vos pays et que Dieu bénisse l'Amérique."


C'est ainsi que Donald Trump conclut son discours, vivement applaudi.

17h02 : You are right but you are visiting Saudi Arabia who is accused of sponsorising most terrorist countries!!! Do you talk about that with with Saudi Arabia's Crown Prince Muhammad bin Nayef? No lecture but it is important to mention to them that. Love your beautiful wife...no headscarf.

17h01 : Donald Trump qui interdit l'entrée aux USA de certains ressortissants musulmans parle aujourd'hui de tolérance... Le ridicule ne tue pas...

17h06 : Vous êtes nombreux à commenter, parfois même à vous adresser (en anglais) au président Trump. Si jamais un de ses conseillers passe sur ce direct... :-)

16h50 : "Les pays musulmans doivent prendre leur part du fardeau pour que nous puissions vaincre l'extrémisme. Les terroristes ne doivent trouver de sanctuaire dans aucun de vos pays. Vous êtes des partenaires essentiels contre Daech."

16h50 : "Nos ennemis ne devront jamais douter de notre détermination.(...) Nous devons faire en sorte que tous ceux qui partagent nos valeurs soient nos alliés."

16h49 : @infirmièr Sauf que cette partie du discours du président américain concernait le fondamentalisme islamiste, donc les Farc ne rentrent pas dans cette catégorie.

16h48 : Tout le terrorisme ne vient pas des islamistes. Mr Trump a raison, en Amérique du Sud, plus précisément en Colombie, mon pays, les attaques terroristes du fait des FARC sont innombrables.

16h51 : "Si nous ne nous battons pas contre le terrorisme, nous connaissons déjà le résultat. Les sociétés pacifiques seront submergées par la violence, et l'avenir de millions de jeunes sera gâché. Nous serons jugés par l'histoire, et par Dieu lui-même. Il ne s'agit pas d'une bataille entre différentes civilisations, il s'agit d'une lutte contre des criminels barbares, (...) il s'agit d'une lutte entre le bien et le mal."

16h44 : Comme @Anonyme, j'ai envie de dire "Fake news !" Car mis à part quelques vagues menaces avant les Jeux de Rio, le continent me semble épargné par le terrorisme islamiste.

16h43 : L'Amerique du Sud a été victime du terrorisme selon Trump... Quel pays ? Je ne vois pas...

16h47 : "Cet avenir ne sera possible qu'à condition de vaincre l'extrémisme et l'idéologie qui l'alimente. Peu de pays ont pu échapper à cette terreur, les Etats-Unis ont été victimes d'attaques barbares depuis le 11-Septembre, à Boston, à San Bernardino. Les pays européens, africains, la Russie, la Chine, l'Australie, tous ces pays ont subi des attaques. Et les principales victimes de ces attentats étaient la population civile des pays du Moyen-Orient qui ont subi de plein fouet les conséquences du terrorisme. Selon des estimations, plus de 95% des victimes du terrorisme sont musulmans. C'est une tragédie énorme."

16h35 : "Notre objectif, c'est une coalition de peuples qui se liguent pour éradiquer le terrorisme."

16h35 : "Je suis ici devant vous en tant que représentant du peuple américain pour vous transmettre un message d'amitié, de paix et d'amour. C'est pourquoi j'ai choisi de faire mon premier déplacement au coeur du monde musulman. Et je m'engage à renforcer les amitiés du peuple américain, et d'oeuvrer pour la paix. Je m'engage à ce que les Etats-Unis ne cherchent pas à imposer leur vision à d'autres, mais de tendre la main."

16h33 : "Nous démarrons un nouveau chapitre qui va apporter une paix durable à tous les citoyens."

16h32 : Donald Trump prend la parole à Riyad pour un discours très attendu sur l'islam devant des dirigeants de pays musulmans. Vous pouvez le regarder en direct sur notre site.

16h13 : Donald Trump attend à son bureau, alors que les dirigeants arabes et africains s'installent dans de confortables fauteuils.

16h00 : @gimzou : Ce devait être 15h20, on nous annonce maintenant 16 heures. Vous pourrez le suivre en direct et en français grâce à nos amis de la télé sur notre site.

15h58 : À quelle heure le discours de Trump sur l'Islam s'il vous plaît ?

13h22 : La Maison Blanchea donné quelques extraits du discours que doit prononcer Donald Trump cet après-midi à Riyad. La lutte contre le terrorisme, "ce n'est pas une bataille entre différentes religions (...) ou différentes civilisations, doit-il déclarer. C'est une bataille entre des criminels barbares qui essaient d'anéantir la vie humaine et des gens biens de toutes religions qui cherchent à la protéger. C'est une bataille entre le bien et le mal".

14h21 : Voici les trois contenus qui vous intéressent le plus en ce moment sur le site :

Notre résumé du voyage de Donald Trump en Arabie saoudite.


La vidéo de l'altercation entre Najat Vallaud-Belkacem et la journaliste Vanessa Burggraf, accusée de "fake news" par l'ancienne ministre.


Notre décryptage sur la mise en examen de François Bayrou.

11h11 : Des contrats, un accueil chaleureux, le geste de Melania Trump... Voici ce qu'il faut retenir du début du voyage de Donald Trump en Arabie saoudite, un déplacement qui se termine aujourd'hui par un discours attendu sur l'islam.




(BANDAR AL-JALOUD / SAUDI ROYAL PALACE/AFP)

10h17 : "Tout le monde craint un dérapage s'il se lance dans l'improvisation au lieu de lire mot à mot le discours qui lui a été fait."

Sur franceinfo, Pascal Boniface revient sur le discours très attendu que Donald Trump doit prononcer sur l'islam cet après-midi à Riyad.