Décret anti-immigration de Trump : la riposte de la Silicon Valley

Aux États-Unis, des grandes entreprises faisant la fortune de la Silicon Valley se mobilisent contre le décret anti-immigration de Donald Trump.

France 2

C'est la riposte des grands patrons de la Silicon Valley (Californie). Mark Zuckerberg de Facebook, Tim Cook d'Apple, Reed Hastings, le PDG de Netflix, tous dénoncent le décret anti-immigration de Donald Trump. Cet homme photographié lors d'une manifestation à San Francisco, c'est Sergueï Brin, le fondateur de Google d'habitude extrêmement discret. Les grandes entreprises américaines de la nouvelle économie recrutent depuis toujours des milliers de migrants.

Mark Zuckerberg prend position

Chez Apple, on rappelle même que Steve Jobs, l'inventeur de l'iPhone, était lui-même fils d'immigrés syriens. Chez Facebook, le PDG Mark Zuckerberg réputé proche de l'opposition démocrate prend position. "Les États-Unis sont une nation de migrants, et nous devrions en être fiers", assure-t-il. Des paroles et des actes. Le PDG d'Airbnb Brian Chesky annonce dans un tweet que sa société veut héberger gratuitement les réfugiés. D'autres patrons disent même comprendre les milliers d'Américains qui défilent dans les rues.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, à Saint-Francisco, le 25 mars 2015. (Photo d\'illustration)
Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, à Saint-Francisco, le 25 mars 2015. (Photo d'illustration) (JOSH EDELSON / AFP)