Pour Trump, l'armée américaine est parvenue à "prendre le contrôle des aéroports" contre les Britanniques "en 1775"

Cet anachronisme n'a pas manqué de faire rire les Américains, à commencer par les détracteurs du président. 

Le président américain Donald Trump et son épouse, Melania Trump, à Washington D.C., le 4 juillet 2019. 
Le président américain Donald Trump et son épouse, Melania Trump, à Washington D.C., le 4 juillet 2019.  (MANDEL NGAN / AFP)

Il voulait marquer le coup avec sa parade militaire, mais c'est surtout son discours qui a, contre toute attente, attiré l'attention. Jeudi 4 juillet, jour de la fête nationale américaine, Donald Trump s'est illustré par un anachronisme qui n'a pas manqué de faire réagir, voire rire, les Américains. Vantant les mérites de l'armée américaine, il a assuré que cette dernière était parvenue à "prendre le contrôle des aéroports" contre les Britanniques lors de batailles livrées en 1775, soit plus d'un siècle avant les tout premiers pas de l'aviation. 

Devant des milliers de personnes réunies pour un spectacle d'une ampleur inédite, rythmé par les survols d'avions militaires, le président républicain a fait un discours largement apolitique d'environ une heure, s'en tenant au prompteur en évitant les improvisations qu'il affectionne d'ordinaire devant ses supporteurs.

Remontant à "juin 1775", le septuagénaire a parlé des batailles livrées par les troupes des colonies américaines : "Notre armée enfonça les remparts, elle prit le contrôle des aéroports, elle fit tout ce qu'il y avait à faire", a déclaré Donald Trump. Un anachronisme d'autant plus étonnant que le président américain a cité, dans le même discours, l'exploit des frères Wright, pionniers américains de l'aviation qui n'ont réalisé le premier vol motorisé, devant témoins, qu'en 1903.