Corée du Nord : la réaction chinoise

L’escalade verbale entre Donald Trump et Kim Jong-un a fait place à la démonstration de force. En direct de Pékin (Chine), le journaliste Arnauld Miguet fait le point sur la situation entre les États-Unis et la Corée du Nord.

France 2

La menace n’a jamais été aussi concrète. Alors comment réagit-on en Chine, le partenaire privilégié de la Corée du Nord ? "Il n’y pas de réaction officielle. C’est silence radio. La Chine, comme ses voisins, le Japon ou la Corée du Sud, assiste aux échanges verbaux, aux tirs nord-coréens d’un côté, regarde passer les avions américains de l’autre, inquiet mais en tant qu’observateur", explique le journaliste Arnauld Miguet, en duplex depuis Pékin (Chine) dans le 13 Heures de France 2.

Perte d’influence de la Chine

Et le journaliste d’ajouter : "Les Chinois ne sont plus du tout acteurs de cette crise. Le président chinois voulait le dialogue entre Donald Trump et Kim Jong-un. Il est aujourd’hui inaudible. Alors Pékin applique bien les nouvelles sanctions des États-Unis, limitant les exportations et les importations, surtout de pétrole vers la Corée du Nord. Mais ce qui inquiète le plus la Chine, c’est sa perte d’influence envers son voisin."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des employés repassent le drapeau chinois avant la tenue d\'une réunion entre le conseiller à la Sécurité nationale des États-Unis et le ministre des Affaires étrangères chinois à Pékin (Chine), le 27 mai 2013.
Des employés repassent le drapeau chinois avant la tenue d'une réunion entre le conseiller à la Sécurité nationale des États-Unis et le ministre des Affaires étrangères chinois à Pékin (Chine), le 27 mai 2013. (REUTERS)