Corée du Nord : Kim Jong-un a supplié "à genoux" pour qu'un sommet ait lieu, prétend l'avocat de Donald Trump

La rencontre, qui avait été annulée fin mai par Washington, a été finalement reprogrammée. Elle doit avoir lieu le 12 juin à Singapour.

Kim Jong-un, le 3 mai 2018 à Pyongyang (Corée du Nord). 
Kim Jong-un, le 3 mai 2018 à Pyongyang (Corée du Nord).  (KCNA VIA KNS / AFP)

Sa sortie risque de donner des sueurs froides aux diplomates. L'avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, a en effet affirmé que le leader nord-coréen Kim Jong-un avait supplié "à genoux" pour qu'un sommet avec le président américain ait lieu, a rapporté le Wall Street Journal (en anglais), mercredi 6 juin.

"[Les Nord-Coréens] disaient qu'ils allaient mener une guerre nucléaire contre nous, qu'ils allaient nous battre dans une guerre nucléaire", a déclaré Rudy Giuliani lors d'une conférence d'investisseurs à Tel-Aviv (Israël), selon le quotidien. "Nous [les Etats-Unis) avons dit que nous n'allions pas tenir un sommet dans ces circonstances", a-t-il poursuivi au sujet de la rencontre qui avait été annulée fin mai par Washington avant d'être reprogrammée, comme prévue initialement, le 12 juin à Singapour.

Eh bien, Kim Jong-un est revenu à genoux et a supplié pour l'avoir, ce qui est exactement la position dans laquelle vous voulez le placer.Rudy Giuliani

Rudy Giuliani a estimé qu'avec le sommet reprogrammé, les Américains avaient désormais le dessus.