Corée du Nord : Donald Trump passe à l'acte

En direct de Washington, le correspondant de France Télévisions, Jacques Cardoze fait le point sur la situation.

Voir la vidéo

La guerre des mots dure maintenant depuis plusieurs semaines entre Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un. Ce samedi 23 septembre, une étape de plus a été franchie avec cette manoeuvre militaire des Américains près des côtes de la Corée du Nord. Le Pentagone a fourni quelques détails. "Il s'agit de bombardiers B-1B qui ont décollé de la base de Guam, base militaire américaine située dans le Pacifique, et qui est donc à portée de missile de Pyongyang", rapporte le correspondant de France 3, Jacques Cardoze.

Protéger les intérêts américains et alliés

Des F-15 ont quant à eux décollé du Japon. "Ces appareils ont survolé la partie nord de la Corée du Nord, ce qui fait dire d'ailleurs au Pentagone, que c'est la première fois, au XXe siècle, que des avions américains survolent et vont aussi haut en Corée du Nord", ajoute le journaliste. Et d'ajouter : "Cet évènement inquiète beaucoup, car on est passé des mots aux bruits de bottes". Ce soir, le Pentagone précise que c'est une manière de montrer à Pyongyang qu'ils n'hésiteront pas à utiliser la force et que toutes les options militaires sont sur la table pour protéger les intérêts américains, mais aussi ceux des alliés, à savoir, la Corée du Sud et le Japon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump à la tribune de l\'ONU
Donald Trump à la tribune de l'ONU (TIMOTHY A. CLARY / AFP)