Avec Clinton ou Trump, "l'Amérique sera plus fermée"

L'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre débattent ce lundi 7 novembre dans le Grand Soir 3 de l'élection présidentielle américaine et de ses conséquences.

France 3

Le programme de Donald Trump est "irréaliste, injuste et dangereux", estime le rédacteur en chef des Échos Étienne Lefebvre. "Il promet une guerre commerciale avec la Chine, le Mexique et le reste du monde. Pour l'environnement, il s'assoit sur les engagements de la COP21 et prône pour le gaz de schiste et le pétrole", poursuit-il. "Mais c'est un pragmatique qui change toujours d'avis donc il est très probable que, s'il est élu, il n'appliquera pas toutes ses mesures".

Membre des Économistes atterrés, Christophe Ramaux note qu'Hillary Clinton "met aussi beaucoup d'eau dans son vin sur le libre-échange et c'est une très bonne chose. Il faut quitter ces trente années de libre-échange libéral qui ont démantelé en partie l'industrie aux États-Unis et en Europe".

Deux candidats keynésiens

Il insiste : "Tant Clinton que Trump se prononcent pour la hausse du salaire minimum. Tant Clinton que Trump se prononcent sur la hausse des dépenses publiques. Les élus français doivent retenir cette leçon de keynésianisme".

Pour Étienne Lefebvre, "quel que soit le vainqueur, il est clair que l'Amérique sera plus fermée qu'avant sur les accords commerciaux. La probabilité d'un accord avec l'Europe est quasi nulle".

Le JT
Les autres sujets du JT