Assaut du Capitole aux Etats-Unis : un tribunal autorise la transmission au Congrès de documents de Donald Trump

L'ancien président souhaitait empêcher la diffusion de ces documents incluant les listes de personnes lui ayant rendu visite le jour de l'attaque, le 6 janvier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le dôme du Capitole à Washington (Etats-Unis), le 27 mars 2019. (MANDEL NGAN / AFP)

Un revers pour Donald Trump. Un tribunal américain a autorisé, mardi 9 novembre, la transmission à une commission d'enquête parlementaire de documents liés à l'assaut contre le Capitole le 6 janvier par des partisans de l'ancien président des Etats-Unis. Donald Trump souhaitait empêcher la diffusion de centaines de documents incluant les listes de personnes lui ayant rendu visite ou l'ayant appelé le jour de l'attaque du siège du Congrès à Washington. 

"La cour soutient que l'intérêt du public exige de répondre favorablement aux vœux conjoints des branches législative et exécutive d'étudier les événements qui ont mené au 6 janvier", écrit la juge fédérale Tanya Chutkan dans sa décision, diffusée par plusieurs médias américains. Les plus de 770 pages de documents comprennent les dossiers de l'ancien chef de cabinet de Trump, Mark Meadows, de son ancien conseiller principal, Stephen Miller, et de son ancien conseiller adjoint, Patrick Philbin.

Parmi les autres documents figurent des mémos adressés à son ancienne attachée de presse, Kayleigh McEnany, une note manuscrite sur les événements du 6 janvier, ainsi qu'un projet de discours lors du rassemblement "Save America", qui a précédé l'attaque. Le milliardaire républicain avait notamment invoqué le droit de l'exécutif à garder certaines informations secrètes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.