VIDEO. En reconnaissant Jérusalem comme la capitale d'Israël, Donald Trump prend le risque d'"une nouvelle guerre avec tous les Arabes"

Donald Trump va-t-il franchir le pas et reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël en y installant son ambassade, jusqu'alors située à Tel-Aviv ? Le président américain a prévenu son homologue palestinien Mahmoud Abbas de ce transfert, sans en préciser la date. L'UE a mis en garde contre de graves répercussions.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Donald Trump va-t-il outrepasser les mises en garde de la communauté internationale ? Un an après son élection, il pourrait être le premier président américain à reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, au risque de provoquer la colère des Palestiniens et des pays arabes. Jérusalem, c'est l'épicentre du conflit israélo-palestinien. L'Etat hébreu en a fait sa capitale, annexant il y a 50 ans la partie arabe de la ville contre l'avis de la communauté internationale. Jusqu'ici, les États-Unis ne reconnaissaient pas la souveraineté israélienne sur la cité, estimant que son statut doit être négocié avec les Palestiniens. Lors de sa visite à Jérusalem en mai dernier, Donald Trump avait pourtant choisi de se montrer à l'écoute des deux camps, prêt à offrir son aide pour relancer le processus de paix.

La mise en garde d'Emmanuel Macron

Les Etats-Unis pourraient bientôt devenir le seul pays du monde à disposer d'une ambassade à Jérusalem, sur un terrain en bordure de la ville. Cette possibilité suscite l'inquiétude de nombreux pays. Hier soir, Emmanuel Macron a appelé Donald Trump pour lui dire toute sa préoccupation. L'Union européenne, l'Arabie saoudite ou la Turquie de Recep Erdogan ont également mis en garde les États-Unis. Le gouvernement israélien, lui, voit une occasion historique, mais ses citoyens sont partagés. Si le président américain confirme ses intentions, il prend deux risques : celui d'un embrasement à Jérusalem-Est et dans les territoires palestiniens, et celui d'enterrer le plan de paix sur lequel il dit travailler depuis des mois, avant même de l'avoir présenté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président des Etats-Unis Donald Trump répond aux journalistes dans les jardins de la Maison Blanche, à Washington, le 2 décembre 2017.
Le président des Etats-Unis Donald Trump répond aux journalistes dans les jardins de la Maison Blanche, à Washington, le 2 décembre 2017. (JAMES LAWLER DUGGAN / REUTERS)