Dimanche en politique, France 3

VIDEO. Adrien Quatennens : "Donald Trump est un personnage dangereux "

Adrien Quatennens, député de la France insoumise , est l'invité de "Dimanche en politique" le 13 mai. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Invité à réagir au lendemain de l'attaque au couteau revendiquée par Daech dans le quartier de l'Opéra à Paris, Adrien Quatennens, député de la France insoumise du Nord, plaide pour l'unité nationale : "Evidemment, et que faire d'autre ?" 

Il appelle "à ne pas céder à la polémique" et à rester "rationnel".  Selon lui, "la réponse est multifactorielle, elle se situe dans les conflits internationaux, dans la prévention", mais "rien ne remplacera jamais les moyens humains". Contrairement aux Républicains ou au Front national, Adrien Quatennens ne critique pas la réaction du gouvernement à cette attaque : "Ce qui devait être fait a été fait, la réaction était bonne." 

Avec Donald Trump, "la câlinothérapie n'est pas très efficace"

Adrien Quatennens revient sur les propos polémiques du président américain sur le Bataclan. La semaine dernière, Donald Trump a fait sensation en estimant que si le port d'armes avait été autorisé en France pour tout le monde, il y aurait eu moins de victimes au Bataclan. Le ministère des Affaires étrangères français a protesté par communiqué. Est-ce que cela aurait mérité une réponse plus directe, plus cinglante ?

A ce sujet, le député de La France insoumise déplore le silence d’Emmanuel Macron : "On le voit, Donald Trump est un personnage dangereux qui est en train de déséquilibrer complètement l'architecture de la sécurité collective à travers le monde, et quand il se laisse aller à ce genre de paroles, notamment en nommant des actes que nous avons subis sur notre sol, évidemment qu'il faudrait une parole forte pour la France".

Mais quoi ? "Déjà, ne pas le laisser dire, et avoir une parole, par exemple du président de la République, qui soit claire. Pour moi, clairement, elle a manqué. Et on le voit bien avec Donald Trump, on a vu les images de la diplomatie française à Washington, tout le monde le voit bien, la câlinothérapie, avec ce monsieur-là, n'est pas très efficace", analyse Adrien Quatennens.

"Fédérer l'opposition populaire face à Emmanuel Macron"

Adrien Quatennens, membre de la commission des Affaires sociales, s’est exprimé sur la mort polémique de Naomi Musenga : "Nous devrions entendre la ministre" Agnès Buzyn à la commission souhaite-t-il. Il critique également "un service de santé pas à la hauteur de la cinquième puissance économique du monde".

Que pense-t-il de la présence d’Eric Coquerel, élu de La France insoumise, au blocage des étudiants à Arcueil ? "C'est sa place", estime Adrien Quatennens, "le gouvernement est en train d'adapter le nombre d'étudiants au nombre de place dans les universités" alors que "c'est tout l'inverse" qu'il faut faire.

Lors des manifestations telles que La fête à Macron, "il ne s'agit pas de faire un revival de Mai 68 mais de fédérer l'opposition populaire face à Emmanuel Macron", précise-t-il. Quant à la mobilisation du 26 mai, "ce que nous voulons, c'est fédérer l'opposition populaire. Les Français n'ont pas voté pour 'the leader of the free market'… "

Réforme de la SNCF, "une pure idéologie traduite des directives européennes"

Sur la réforme de la SNCF, Adrien Quatennens trouve que "les arguments du gouvernement sont fallacieux et une pure idéologie directement traduite des directives européennes". Il souhaite que Guillaume Pepy mette "sa place en jeu". "Si le ‘contre’ l'emporte au référendum des cheminots, il serait légitime que M. Pepy suive l'exemple d'Air France. On peut s'interroger s'il ne serait pas légitime de mettre sa place en jeu avec ce référendum."

Imposition : la priorité au pouvoir d’achat

La taxe d’habitation "à bien des égards ses modalités sont obsolètes" pour Adrien Quatennens mais "si elle est supprimée, il faut qu'elle soit largement compensée".

"La taxe écologique ne fait pas ses preuves en terme d'efficacité". Il se dit "favorable à une planification écologique" mais "pour l'instant, nous souhaitons que le pouvoir d'achat des Français soit augmenté".

Le député de La France insoumise Adrien Quatennens, lors d\'une session de questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, le 14 mars 2018.
Le député de La France insoumise Adrien Quatennens, lors d'une session de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 14 mars 2018. (GERARD JULIEN / AFP)