DIRECT. Primaires démocrates aux Etats-Unis : Biden rafle le Texas et creuse l'écart lors du "Super Tuesday"

"C'est une bonne soirée" : Joe Biden effectue un spectaculaire retour en force dans la course à l'investiture démocrate, même si son rival Bernie Sanders résiste.

Aux côtés de sa femme, Joe Biden s\'adresse à ses partisans, le 3 mars 2020, à Los Angeles (Californie).
Aux côtés de sa femme, Joe Biden s'adresse à ses partisans, le 3 mars 2020, à Los Angeles (Californie). (KYLE GRILLOT / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

C'est le jour le plus important des primaires démocrates. Seize Etats et territoires américains ont voté, mardi 3 mars, lors du "Super Tuesday", pour désigner le candidat du parti à la présidentielle. Le modéré Joe Biden a marqué des points en remportant les primaires dans neuf Etats, selon les résultats partiels communiqués par l'agence Associated Press (AP). Franceinfo vous fait vivre en direct ce temps fort des primaires.

Un "Super Tuesday" encore plus crucial. Quatorze Etats américains organisent des primaires simultanément. L'enjeu est d'autant plus important cette année que la Californie, qui votait jusqu'ici plus tardivement, a avancé sa primaire au "Super Tuesday".

Joe Biden relancé. L'ancien vice-président a tiré profit de son succès en Caroline du Sud, remportant les primaires dans neufs Etats, selon AP. Il s'est notamment imposé dans les Etats du Sud ainsi que dans le Minnesota, Etat de la sénatrice Amy Klobuchar (qui a annoncé son ralliement à Biden lundi).

Bernie Sanders vainqueur en Californie. Le sénateur du Vermont a, de son côté, remporté les scrutins dans quatre Etats, dont la Californie, qui fournit le plus grand nombre de délégués, indique AP.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SUPER_TUESDAY

00h00 : Faisons un dernier point sur l'actualité avant de fermer boutique.

285 personnes sont contaminées en France, soit 73 de plus qu'hier, a indiqué Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, mercredi soir. Le nombre de morts reste inchangé. Le gouvernement a reconnu que la France avait peu de chances d'échapper au stade 3 de l'épidémie.

Mourir peut attendre et la sortie du prochain James Bond aussi. Le 25e volet de la saga voit sa sortie, prévue en avril, repoussée au mois de novembre.

Remontada en cours de Joe Biden lors des primaires démocrates, après un "Super Tuesday" réussi. Cerise sur le gâteau : l'ancien vice-président de Barack Obama a enregistré le soutien de Michael Bloomberg, le milliardaire qui a raté sa (courte) campagne dans les grandes largeurs.


Le PSG se hisse en finale de la Coupe de France après son succès à Lyon sur le score flatteur de 5-1. Les joueurs parisiens affronteront Rennes ou Saint-Etienne, qui s'affrontent jeudi soir.

Ce live reprendra à six heures.

08h10 : Une statistique qui pique pour Michael Bloomberg. Selon les calculs du Washington Post, le milliardaire a dépensé jusqu'à 220 dollars par vote dans les Etats où il a le moins carburé, comme le Minnesota !

07h56 : @Oncle Ben J'ai vu passer le chiffre de 500 millions de dollars qu'il aurait jeté par les fenêtres pour faire cette campagne aussi courte que ratée. De l'argent de poche, pour un homme dont la fortune est estimée à 55 milliards de dollars.

07h56 : Bonsoir cher Pierre et merci encore pour votre travail. Avons-nous une estimation des pertes ahurissantes de M. Bloomberg durant cette course aux primaires démocrates ? Il me semble qu'il n'a pas lésiné sur les moyens, notamment publicitaires, au détriment de la bagarre des débats ! C'est un fiasco quand même, non ?

21h40 : Bernie Sanders réagit en ce moment aux résultats du "Super Tuesday". Il indique avoir échangé avec Elizabeth Warren, candidate du courant progressiste toujours en course malgré des résultats décevants. "Elle réfléchit à la suite à donner à sa campagne", indique l'ex-maillot jaune des primaires démocrates.

21h37 : Faisons un petit point sur l'actu avant de passer à table.

285 personnes sont contaminées en France, soit 73 de plus qu'hier, a indiqué Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, mercredi soir. Le nombre de morts reste inchangé. Le gouvernement a reconnu que la France avait peu de chances d'échapper au stade 3 de l'épidémie.

Mourir peut attendre et la sortie du prochain James Bond aussi. Le 25e volet de la saga voit sa sortie, prévue en avril, repoussée au mois de novembre.

Remontada en cours de Joe Biden lors des primaires démocrates, après un "Super Tuesday" réussi. Cerise sur le gâteau : l'ancien vice-président de Barack Obama a enregistré le soutien de Michael Bloomberg, le milliardaire qui a raté sa (courte) campagne dans les grandes largeurs.


C'est l'affiche des demi-finales de la Coupe de France. Un Lyon revigoré après ses victoires contre la Juventus et Saint-Etienne affronte le PSG pour une place en finale. A suivre en direct ici même.

21h30 : #CORONAVIRUS Bond du Dow Jones à Wall Street mais, selon les experts, rien à voir avec une éventuelle bonne nouvelle liée au coronavirus. Les investisseurs saluent plutôt la remontada du modéré Joe Biden face au candidat socialiste Bernie Sanders dans les primaires démocrates. A mi-séance, la Bourse de New York remontait de 3%.

20h47 : On l'imagine dans son canapé avec un énorme bol de pop-corn. Sur Twitter, Donald Trump distribue les bons et les mauvais points des primaires démocrates. "C'est un sacré come-back pour Joe Biden, un incroyable come-back quand vous y réfléchissez", a tweeté le président américain, qui a fustigé Elizabeth Warren, qui se maintient contre vents et marées : "si elle avait jeté l'éponge, Bernie Sanders l'aurait emporté dans un fauteuil dans le Massachusetts, le Minnesota et le Texas."

20h41 : 18 heures ! Faisons un point sur l'actualité :

• En France, le bilan s'élève désormais à 257 cas de contamination, dont 4 morts. Le gouvernement a annoncé ce matin de nouvelles mesures pour faire face à l'épidémie. Suivez notre direct.

• Le "Super Tuesday" a transformé le marathon des primaires démocrates en un duel entre Bernie Sanders et Joe Biden. Le milliardaire Michael Bloomberg a notamment jeté l'éponge et apporté son soutien à l'ancien vice-président de Barack Obama.


• Sans surprise, mais au bout de la nuit, les deux motions de censure (une présentée par la droite, une autre par la gauche) ont été rejetées par le Parlement. Le projet de loi de réforme des retraites est donc adopté en première lecture via l'utilisation du 49.3. Direction le Sénat désormais.

Des débats entre les candidats aux municipales sont organisés ce soir dans près de 70 communes. Ils seront à suivre sur France 3. LCI diffuse pour sa part le débat entre les prétendants à la mairie de Paris.

16h25 : Après Pete Buttigieg et Amy Klobuchar, Joe Biden engrange un nouveau soutien de taille dans sa course à l'investiture démocrate. Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi l'ancien vice-président de Barack Obama a réussi son coup lors du "Super Tuesday".




(IMAGE PRESS AGENCY / NURPHOTO / AFP)

21h18 : Le milliardaire Michael Bloomberg se retire des primaires démocrates et annonce son soutien à Joe Biden.

21h06 : Il a perdu son statut de favori. Bernie Sanders a remporté les primaires démocrates en Californie, cette nuit, mais a vu Joe Biden s'imposer dans la quasi-totalité des Etats qui participaient au "Super Tuesday". Comment expliquer cette mauvaise performance ? Peut-il encore renverser la vapeur ? J'ai interrogé Lauric Henneton, maître de conférences à l'université de Versailles-Saint-Quentin et spécialiste des Etats-Unis.


Le candidat aux primaires démocrates Bernie Sanders lors d\'un meeting à Essex Junction, dans le Vermont (Etats-Unis), le 3 mars 2020.(CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

21h03 : 14 heures ! Faisons un point sur l'actualité :

• Masques sur ordonnance, encadrement des prix des gels hydroalcooliques... Le gouvernement a annoncé ce matin de nouvelles mesures pour faire face à l'épidémie. Après trois jours de fermeture, le musée du Louvre à rouvert ses portes. Suivez notre direct.

• Le "Super Tuesday" a transformé le marathon des primaires démocrates en un duel entre Joe Biden et Bernie Sanders, qui ont largement devancé les trois autres candidats lors de ce premier test d'envergure nationale. Les principaux enseignements de cette soirée dans cet article.


• Sans surprise, mais au bout de la nuit, les deux motions de censure (une présentée par la droite, une par la gauche) ont été rejetées par le Parlement. Le projet de loi de réforme des retraites est donc adopté en première lecture via l'utilisation du 49.3. Direction le Sénat désormais.

12h15 : Il est midi, voici le point sur l'actualité :

• Le "Super Tuesday" a transformé le marathon des primaires démocrates en un duel entre Joe Biden et Bernie Sanders, qui ont largement devancé les trois autres candidats lors de ce premier test d'envergure nationale. Les principaux enseignements de cette soirée dans cet article.

• Masques sur ordonnance, encadrement des prix des gels hydroalcooliques... Le gouvernement a annoncé ce matin de nouvelles mesures pour faire face à l'épidémie.

• Sans surprise, mais au bout de la nuit, les deux motions de censures (une présentée par la droite, une par la gauche) ont été rejetées par le Parlement. Le projet de loi de réforme des retraites est donc adopté en première lecture, direction le Sénat.

11h45 : Bonjour @Gilles. Michael Bloomberg ne s'est imposé dans aucun Etat du Super Tuesday (même s'il a remporté les caucus des Samoa américaines). Selon les résultats partiels donnés par le New York Times à 11H30, il a obtenu au moins 12 délégués. Un échec pour le milliardaire, comme je l'explique dans cet article.

11h45 : Bonjour, avez-vous des également les résultats de Michael Bloomberg ?

11h40 : Le "Super Tuesday" a transformé le marathon des primaires démocrates en un duel entre Joe Biden et Bernie Sanders, qui ont largement devancé les trois autres candidats lors de ce premier test d'envergure nationale. Je vous résume les principaux enseignements de cette soirée cruciale de vote.

Le candidat aux primaires démocrates, Bernie Sanders, lors d\'un meeting pour le \"Super Tuesday\", le 3 mars 2020 à Essex Junction (Vermont, Etats-Unis). (ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

11h31 : @Matar : Et voici un exemple qui va (peut-être) éclairer ces règles très compliquées. Lors des caucus de l'Iowa, la sénatrice Amy Klobuchar n'a obtenu que 12,3% des voix. Un résultat insuffisant pour obtenir des délégués au niveau de l'Etat. Elle a en revanche surperformé dans certaines circonscriptions, ce qui lui a permis d'obtenir un délégué au niveau des districts. J'espère que c'est plus clair !

Bernie Sanders GIF

12h08 : Bonjour @Matar. Lors de la présidentielle de novembre, la plupart des Etats appliquent la règle du "winner takes it all" : le candidat qui obtient la majorité absolue dans un Etat remporte tous les grands électeurs de cet Etat. Les primaires démocrates reposent, en revanche, sur la proportionnelle. Mais là, attention, ça se corse ! Comme l'explique CNN, il y a deux types de délégués répartis lors des primaires : 2 591 sont attribués au niveau des (des circonscriptions au sein de chaque Etat) et 1 388 sont attribués au niveau des Etats.

- Si un candidat obtient plus de 15% des votes au niveau de l'Etat, il obtient des délégués "au niveau de l'Etat", répartis à la proportionnelle.

- Si un candidat passe la barre des 15% dans un district, il peut y obtenir des délégués, même s'il n'a pas obtenu 15% des voix au niveau de l'Etat. Vous suivez ?

11h31 : Salut Marie-Violette. Quand on a 51% des voix, a-t-on 51% des délégués d’un État ou la totalité ?

13h06 : Bonjour . J'ai posé la question à Lauric Henneton, maître de conférences à l'université de Versailles-Saint-Quentin et spécialiste des Etats-Unis. La popularité de Joe Biden auprès des Afro-Américains s'explique, selon lui, par deux facteurs. "Il est l'ancien vice-président de Barack Obama et donc son successeur." L'électorat noir est par ailleurs "plutôt pragmatique et centriste". "Joe Biden leur semble donc plus rassurant que Bernie Sanders, un progressiste très à gauche perçu comme un vote risqué", détaille Lauric Henneton.

11h17 : Il serait intéressant de connaitre la raison du vote afro-americain en faveur de Biden. Cette communauté ne semble pas être la plus favorisée sur le plan économique. Rétrospectivement les mandats Obama ne l'on guère avantagée dans les faits. Le programme Sanders parait plus à même de leur bénéficier... Une explication ?! Merci

09h07 : Bonjour @Leyan. Le Maine est le dernier Etat pour lequel le vainqueur est encore incertain. Biden est donné en tête par le New York Times, mais avec une faible avance qui reste à confirmer. En Californie, on sait déjà que c'est Bernie Sanders qui l'a emporté selon Associated Press. En revanche, on ignore encore combien de délégués il va obtenir. J'espère que c'est plus clair pour vous maintenant (mais je vous le concède, ces scrutins sont un brin plus complexes que nos élections).

09h03 : Bonjour, j’ai du mal à suivre car vous expliquez qu’il ne reste plus que le Maine à attribuer, mais dans le même temps sur le live de la radio j’ai entendu qu’il restait également la Californie?

09h00 : Il est 9 heures, voici le point sur l'actualité :

• On votait cette nuit dans quatorze Etats américains pour les primaires démocrates. Joe Biden, qui a remporté les Etats du Sud dont le Texas, a refait son retard sur Bernie Sanders, vainqueur en Californie. Suivez les résultats en direct.

• Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a confirmé ce matin que les prix des gels hydroalcoolique, qui ont explosé avec l'épidémie, allaient être encadrés par la loi. Une décision saluée par les pharmaciens.

• Sans surprise, mais au bout de la nuit, les deux motions de censures (une présentée par la droite, une par la gauche) ont été rejetées par le Parlement. Le projet de loi de réforme des retraites est donc adopté en première lecture, direction le Sénat.

08h09 : L'ancien vice-président a donc remporté les primaires dans tous les Etats du Sud qui participaient au "Super Tuesday". Ce n'est pas une surprise : Joe Biden est particulièrement populaire auprès des Afro-Américains, qui représentent une part importante de l'électorat de ces Etats.

08h03 : Joe Biden arrive en tête au Texas, selon les estimations partielles de l'Associated Press. Il ne reste plus qu'un Etat à attribuer dans ce "Super Tuesday", le Maine.

07h56 : "Il est vivant !" Le tabloid américain New York Post salue à sa manière la remontée de Joe Biden lors de cette journée d'élections.

07h40 : Bonjour . Les primaires républicaines ont aussi démarré le 3 février dans l'Iowa, mais la partie semble gagnée d'avance pour Donald Trump. Il fait face à trois rivaux, mais il a très largement remporté tous les scrutins jusqu'ici, selon le Washington Post. Le président sortant devrait donc être investi en août lors de la convention nationale républicaine.

smug donald trump GIF by Election 2016

07h38 : Bonjour, j'ai peut-être raté l'information, mais quid des primaires du parti des Républicains ? Trump a déjà été investi ?

07h33 : Sur Twitter, Donald Trump commente les résultats de la primaire démocrate. "Le plus gros perdant ce soir, c'est Mini Mike Bloomberg (...) 700 millions de dollars partis en fumée", ironise le président américain, avant de s'en prendre à Elizabeth Warren, qui a perdu son Etat d'élection.

07h19 : Selon les résultats partiels de National Election Pool/Edison Research, repris par le New York Times, 558 délégués ont été répartis pour l'instant. Joe Biden est en tête avec 266 délégués, suivi par Bernie Sanders (230). Suivez l'avancée des candidats dans notre infographie (animée !!!), qui sera actualisée tout au long de la journée.

07h09 : Bonjour . Pour l'instant, Joe Biden est donné en tête par le New York Times, avec 242 délégués contre 226 pour Bernie Sanders. Ces chiffres doivent toutefois être pris avec beaucoup de prudence, car il s'agit de projections fondées sur des résultats partiels (et qui ne concernent pour l'instant qu'un petit nombre des 1 357 délégués répartis lors du "Super Tuesday"). Comme l'explique le quotidien américain, il va falloir de longues heures pour compter tous les votes, notamment en Californie (415 délégués).

07h09 : Bonjour, qui, de Sanders et de Biden, est en tête en nombre de délégués à l’issue de cette journée ?

07h06 : Sur Twitter, le professeur agrégé d'histoire et spécialiste des Etats-Unis Corentin Sellin analyse les premiers résultats du "Super Tuesday".

06h44 : La progressiste Elizabeth Warren, qui faisait partie du trio de tête des sondages durant de longs mois, encaisse elle aussi un échec. Elle a été battue par Joe Biden dans son fief du Massachusetts et ne passe pas la barre des 15% dans la plupart des Etats, selon les projections de Politico.

(JEFF KOWALSKY / AFP)

06h44 : Le milliardaire Michael Bloomberg, qui avait fait l'impasse sur les quatre premiers scrutins, a raté son entrée dans la course. Il a annoncé qu'il allait réévaluer l'avenir de sa campagne après des projections de résultats décevantes.

06h58 : On ignore pour l'instant qui remporte les élections dans le Maine et le Texas, où les résultats partiels sont très serrés entre Joe Biden et Bernie Sanders, selon les projections du New York Times et du Washington Post.

06h18 : "C'est une bonne soirée et elle a l'air de devenir encore meilleure. On ne l'appelle pas le 'Super mardi' sans raison !"

06h59 : Joe Biden a pris la parole dans la soirée, depuis un meeting à Los Angeles (Californie). "Il est encore tôt, mais les choses ont l'air terriblement, terriblement bien parties", s'est félicité le modéré.

06h12 : Bernie Sanders, qui abordait le "Super Tuesday" en position de favori, n'a finalement remporté que quatre Etats, selon AP : son fief du Vermont, le Colorado, l'Utah et la Californie. Cette dernière victoire est importante pour le progressiste, car l'Etat occidental offre le plus grand nombre de délégués des primaires.

(TIMOTHY A. CLARY / AFP)

06h51 : Joe Biden s'impose, sans surprise, dans les Etats du Sud : l'Alabama, l'Arkansas, la Caroline du Nord, l'Oklahoma, le Tennessee et la Virginie. Il a également remporté le Massachusetts, battant Elizabeth Warren dans son propre Etat, et le Minnesota, Etat d'Amy Klobuchar (qui a rallié Biden hier).

06h04 : Joe Biden marque des points dans la course à l'investiture démocrate. Après des débuts difficiles, l'ancien vice-président confirme ses bons résultats en Caroline du Sud. Il a remporté 8 des 16 scrutins organisés cette nuit, selon des résultats partiels cités par l'agence Associated Press.

(FREDERIC J. BROWN / AFP)