Etats-Unis : Hollande et Trump se sont entretenus et partagent "la volonté de travailler en commun"

Aux Etats-Unis, des manifestants ont à nouveau défilé, jeudi soir, pour protester contre l'élection du nouveau président américain. Ils étaient cependant moins nombreux que le jour précédent.

Ce qu'il faut savoir

Ils se sont parlés. Le président de la République, François Hollande, et le président élu des Etats-Unis, Donald Trump, ont échangé, vendredi 11 novembre, par téléphone, pendant "environ 7-8 minutes". Ils partagent "la volonté de travailler en commun", notamment sur "la lutte contre le terrorisme, l'Ukraine, la Syrie, l'Irak et l'accord de Paris", indique l'Elysée.

  Nouvelles manifestations. Dans leur grande majorité, ces manifestations, qui ont été moins suivies que mercredi, se sont déroulées de manière pacifique et disciplinée. Sur la côte Est, il y a eu des rassemblements à Washington, à Baltimore, à Philadelphie et à New York tandis que, sur la côte Ouest, les manifestants se sont réunis à Los Angeles, à San Francisco, à Oakland et à Portland.

Obama et Trump entament la transition. Donald Trump et Barack Obama se sont entretenus pendant une heure et demie à la Maison Blanche, jeudi. "Nous avons vraiment abordé beaucoup d'aspects, certains formidables, d'autres difficiles", a déclaré Donald Trump, s'adressant à la presse à l'issue de l'entretien. De son côté, Barack Obama a promis de faire tout son possible pour faciliter la passation de pouvoir, le 20 janvier.

Premiers contacts diplomatiques. Donald Trump a déjà téléphoné à plusieurs dirigeants mondiaux. Il a invité la Britannique Theresa May à lui rendre visite "aussi vite que possible" et une rencontre avec le chef du gouvernement japonais Shinzo Abe est envisagée la semaine prochaine.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ETATS_UNIS

22h52 : De nombreux investisseurs étaient absents pour cause de 11-Novembre, ce qui a ramené du calme sur un marché bouillonnant depuis l'élection de Donald Trump. L'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 39,78 points, soit 0,21%, à 18.847,66 points, un niveau sans précédent.

21h46 : La réforme de santé Obamacare pourra être "amendée" et pas forcément abrogée, indique Donald Trump, dans un entretien au Wall Street Journal (en anglais). Durant la campagne, le candidat républicain a fustigé cette réforme-phare de Barack Obama, qui a permis à 22 millions d'Américains d'obtenir une couverture maladie.

20h27 : Le vice-président élu Mike Pence prend en main la transition vers une administration Donald Trump, en lieu et place du gouverneur Chris Christie. Ce dernier est éclaboussé par l'affaire du Washington Bridge, en 2013. L'entourage du gouverneur, rappelle Le Monde, avait fermé des accès à un pont pour créer des embouteillages et punir un maire.

19h57 : Les arrière-grands-parents de l'acteur Robert De Niro ont émigré du Molise, dans les années 1890. Après l'élection de Donald Trump, l'acteur a plaisanté à la télé : "Je devrai probablement me transférer dans le Molise". Le maire de la petite commune de Ferrazzano, lui, a sauté sur l'occasion : "nous sommes prêts à l'accueillir". Affaire à suivre.

19h52 : Avant de devenir président des Etats-Unis, beaucoup ont occupé un poste public ou ont épousé une carrière militaire. Mais Donald Trump, lui, fait figure d'OVNI, car son expérience est vierge, relève le site Vox (en anglais).




VOX

18h53 : Il était déjà raillé pour avoir été un défenseur de l'UE, avant de devenir l'un des plus fervents artisans du Brexit. Après l'élection de Donald Trump, le ministre britannique Boris Johnson demande aux Européens d'arrêter de râler, lui qui a critiqué le milliardaire pendant des mois. A lire sur le blog du bureau de France 2 à Londres.


18h03 : "Je pense que l'idée que de fausses informations sur Facebook, qui ne représentent qu'une toute petite partie des contenus, aient influencé l'élection est une idée assez dingue", a réagi Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, cité par Le Monde. Le réseau social s'est toujours défendu d'être une entreprise de média, rappelle le site du quotidien.

18h02 : Facebook subit deux séries de critiques, après les élections. Il aurait notamment laissé circuler de fausses informations. Pire encore, son algorithme est accusé de renfermer les utilisateurs dans leurs propres certitudes, sans confrontation avec d'autres opinions. "Trump a gagné à cause de Facebook", écrit le New York Magazine (en anglais).

17h31 : Après les meilleurs scores d'Hillary Clinton, voici les meilleurs scores de Donald Trump. Pour l'anecdote, sachez que le candidat républicain a obtenu 95,3% de voix dans le comté de Roberts, l'un des plus petits du Texas (carte interactive dans l'article).



FRANCEINFO

17h09 : Si l'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton a conquis les grandes métropoles, elle s'est révélée très faible dans le cœur rural des Etats-Unis. Voici les comtés dans lesquels elle a réalisé ses meilleurs scores (carte interactive dans l'article).



FRANCEINFO

16h32 : François Hollande avait indiqué qu'il souhaitait "engager sans tarder des échanges" avec Donald Trump, dans une lettre adressée au président élu, au lendemain de l'élection.

16h26 : François Hollande s'est entretenu avec Donald Trump. Les deux hommes partagent "la volonté de travailler en commun", indique l'Elysée.

16h25 : @anonyme Bonne question. Ses proches expliquent qu'elle va se mettre en retrait, le temps d'encaisser sa défaite. Son avenir politique semble incertain. Les éditorialistes américains, comme celui de NBC (en anglais), suggèrent une forme d'exil politique, avec peut-être des conférences rémunérées et un livre. Simples hypothèses.

16h26 : Bonjour, Sait-on ce que compte faire Hillary Clinton après sa défaite ? Prendre une retraite définitive ou peut-elle encore prétendre à accéder à un poste ou une fonction ?

16h18 : "Je suis une femme musulmane et immigrée. J'ai voté pour Trump." Voici un témoignage à rebours, paru dans le Washington Post (en anglais). Lors de la campagne, Asra Q. Nomani était inquiète des liens supposés entre le camp Clinton et ce qu'elle nomme les "dictatures théocratiques musulmanes", à savoir le Qatar et l'Arabie saoudite.

16h12 : Les Américains ont choisi d'élire Donald Trump à la Maison Blanche. Je vous propose de découvrir l'évolution de la carte électorale des Etats-Unis entre 2012 et 2016. Où l'on découvre que le camp républicain a notamment progressé dans la région du Midwest.



FRANCEINFO

15h50 : Le tonitruant Donald Trump a promis de construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Une proposition qui a inspiré le New Yorker pour sa première une depuis l'élection surprise du républicain à la Maison Blanche, repérée sur Twitter par un journaliste du Journal du dimanche.

15h47 : Le premier portrait du milliardaire entré à la Maison Blanche a été tiré dans les années 1990… mais il n'a pas plu au colérique magnat de l'immobilier. Aucun Américain n'a pu voir ce documentaire à la télévision − Donald Trump a réussi à le faire interdire. "Complément d'enquête" vous livre ses meilleurs moments.


14h55 : @anonyme Ils étaient quelques centaines à New York mais plusieurs milliers dans tout le pays à manifester contre l'élection de Donald Trump. La police a même évoqué une "émeute" à Portland, dans l'Oregon (nord-ouest). Parmi les manifestants figurent de nombreux jeunes et étudiants. Néanmoins, ils étaient effectivement moins nombreux hier soir que le soir précédent.

14h49 : Ils ne sont qu'une centaine de manifestants et que le soir ! beaucoup de fausses informations quand même !

14h43 : La vague Trump a déferlé sur les Etats-Unis. Sur les 3 113 comtés que compte le pays, en dehors de l'Alaska, le républicain est arrivé en tête dans 2 578. La candidate démocrate, Hillary Clinton, doit se contenter de la victoire dans seulement 451 comtés. Retrouvez toutes les informations sur cette carte.

14h46 : Margot Gerster, une habitante de l'Etat de New York, déçue de la défaite d'Hillary Clinton, a décidé d'aller faire une balade avec sa fille dans les forêts de Chappaqua pour se changer les idées. Devinez qui elle a croisé là-bas ? La candidate démocrate malheureuse elle-même et son mari, Bill Clinton, avec leur chien. Ils avaient eu visiblement la même idée. Elle a posté le cliché sur Facebook, avant de le supprimer. Mais il a déjà été repris par plusieurs médias, dont Mashable.

14h08 : Voici des images des manifestations anti-Trump qui ont eu lieu hier soir à New York. Quelques centaines de manifestants se sont réunis sur Washington Square, dans Greenwich Village, tandis que d'autres se sont rassemblés devant la Trump Tower, scandant des slogans comme "nous haïssons Trump" ou "nous rejetons le président élu".


12h40 : Pour le journal allemand Der Spiegel, l'élection de Donald Trump à la présidence américaine est "la fin du monde", comme en témoigne sa une très inquiétante, qui représente le républicain comme un soleil prêt à avaler la Terre.

12h19 : Après l'élection, place à la composition d'une équipe pour gouverner. Mais avec qui Donald Trump va-t-il travailler ? Je dresse la liste de ceux qui devraient composer le futur gouvernement du nouveau président américain.



(MANDEL NGAN / AFP)

12h06 : "Mon devoir est de faire que nous ayons les relations les meilleures avec les Etats-Unis. Mais sur la base de la franchise et de la clarté."

En marge de la cérémonie en hommage aux soldats morts pour la France, le chef de l'Etat a expliqué qu'il parlera "au téléphone" cet après-midi avec le nouveau président américain.


(FRANCE 2)

12h06 : Au micro de France 2, François Hollande a indiqué, en marge des commémorations du 11-Novembre, qu'il s'entretiendrait aujourd'hui par téléphone avec le nouveau président américain élu, Donald Trump. #11NOVEMBRE

10h25 : Une manifestation anti-Trump est toujours en cours à Los Angeles, où il est 1 heure du matin. Un journaliste du Monde est sur place et indique sur Twitter que la police a encerclé les manifestants.

10h07 : Donald Trump n'apprécie pas de voir une partie du pays manifester contre sa victoire. "Nous venons d'avoir une élection présidentielle très ouverte et réussie. Maintenant, des manifestants, incités par les médias, protestent. Très déloyal !" réagit le nouveau président élu dans un tweet.

10h07 : Pour la deuxième journée de suite, des milliers de manifestants ont défilé dans les rues de nombreuses de villes américaines, comme ici à Denver et New York, pour protester contre la victoire de Donald Trump.





(AFP)