Cannabis, charia et vente d'armes : les autres mesures votées par les Américains lors des élections

Si les électeurs ont élu une majorité républicaine, mardi lors des élections de mi-mandat, ils ont aussi voté localement pour certaines mesures très libérales, notamment sur la consommation de drogue.

La campagne pour la légalisation du cannabis à Washington DC a porté ses fruits après les élections de mi-mandat le 4 novembre 2014.
La campagne pour la légalisation du cannabis à Washington DC a porté ses fruits après les élections de mi-mandat le 4 novembre 2014. (GARY CAMERON / REUTERS)

Des scrutins aux multiples conséquences. On retiendra des élections américaines du mardi 4 novembre le raz-de-marée des républicains, qui ont gagné la majorité au Sénat, infligeant une défaite cuisante aux démocrates et à Barack Obama.

Mais aux Etats-Unis, chaque élection est aussi l'occasion pour les Etats de soumettre au vote un certain nombre de mesures, parfois surprenantes comme l'interdiction de la charia ou la restriction de la chasse aux ours. Mais les résultats de certains de ces votes, qui ont vu la victoire des pro-marijuana et des anti-armes, témoignent d'une libéralisation de la société qui contraste avec la victoire des conservateurs.

>> Résultats, réactions : suivez en direct les élections de mi-mandat

La marijuana légalisée dans deux Etats et à Washington

Deux grands vainqueurs se détachent de ces élections : les républicains et les consommateurs de marijuana. La capitale des Etats-Unis, Washington DC, a voté à plus de 65%, selon des résultats encore officieux, pour la légalisation de la culture et de la possession de cannabis pour sa consommation personnelle, mais pas la vente. Les habitants de l'Oregon, ont également approuvé sa commercialisation. Une proposition similaire serait en passe d'être adoptée en Alaska, selon les résultats provisoires. Ces trois Etats rejoignent le Colorado et l'Etat de Washington sur la liste des Etats autorisant l'usage récréatif de la marijuana, dont les partisans gagnent du terrain aux Etats-Unis. La Floride et le Maine, en revanche, ont voté contre cette légalisation, à des fins médicales en Floride, et récréatives dans le Maine. 

La Californie vide ses prisons en allégeant les peines

C'est une autre victoire pour les pro-cannabis, mais surtout un changement radical dans le traitement des criminels. Les électeurs de Californie ont approuvé une proposition faisant de certains crimes des délits, et réduisant du même coup les peines encourues. Les possesseurs de drogues, en dessous d'une certaine quantité, mais aussi les auteurs d'autres crimes non-violents comme le vol à l'étalage ou la fraude à la carte bancaire, ne risquent plus trois mais un an de prison. La mesure a surtout pour objectif de réduire la population carcérale : l'Etat estime que 40 000 peines de prison pourraient être ainsi évitées, et des personnes actuellement détenues peuvent demander un aménagement de leur peine. Les économies budgétaires réalisées grâce à cette mesure doivent servir à financer l'éducation, la réhabilitation des toxicomanes ou encore le soutien aux victimes de crimes.

Bilan mitigé pour les pro et anti-avortement

Dans ce débat qui divise l'Amérique, les deux camps ont remporté des victoires locales. Dans le Colorado et le Dakota du Nord, les électeurs ont rejeté des amendements qui visaient à considérer le fœtus comme une personne, ce qui aurait, de fait, criminalisé l'interruption volontaire de grossesse. Mais dans le Tennessee, les législateurs auront désormais plus de pouvoir pour imposer des restrictions aux cliniques qui pratiquent l'avortement. Des batailles législatives courantes aux Etats-Unis : en octobre, toutes les cliniques pratiquant l'avortement au Texas avaient notamment été menacées de fermeture.

Les ventes d'armes mieux encadrées dans l'Etat de Washington

Les opposants à la vente d'armes ont emporté une belle victoire dans l'Etat de Washington. La loi, qui obligera à vérifier les antécédents judiciaires de tous les acquéreurs d'armes, y compris lors de transactions privées, est saluée par les médias comme la plus sévère du pays en la matière. Elle intervient quelques semaines après une fusillade qui a fait quatre morts dans un lycée près de Seattle.

Des Etats républicains augmentent le salaire minimum

La hausse du salaire minimum était un enjeu majeur du vote de mard en Arkansas, au Nebraska, dans le Dakota du Sud et en Alaska. Et dans ces quatre Etats, la proposition a été adoptée. Des salaires qui restent faibles par rapport aux standards européens - de 6,8 à 7,8 euros de l'heure selon les Etats - mais bien supérieurs au salaire minimum fédéral, qui s'impose à tous le pays, actuellement de 5,8 euros de l'heure. Paradoxalement, les électeurs de ces quatre Etats ont tous élu des sénateurs et des gouverneurs républicains, ce mardi, pourtant opposés à cette mesure.

Charia, chasse aux ours, et prohibition de l'alcool

Dans certains Etats, des mesures étonnantes ont été soumises au vote. Parce qu'on n'est jamais trop prudent, l'Alabama a adopté, à une écrasante majorité de 72%, une loi interdisant à la justice de l'Etat d'appliquer la charia, la loi islamique, ou toute autre loi "étrangère". Dans le Maine, frontalier du Canada, c'est la chasse aux ours, qui était concernée. Une loi visant à bannir les appâts pour chasser les ours bruns, et en particulier l'utilisation de pizzas froides et de beignets était soumise au vote. Mais les électeurs ont décidé de rejeter cette proposition. Enfin en Arkansas, 2014 marquera la fin de la prohibition. Environ la moitié des comtés de cet Etat très religieux étaient, en effet, des "comtés secs", où la vente d'alcool était toujours interdite. Une particularité que les électeurs ont choisi d'abolir.