Cet article date de plus de neuf ans.

Présidentielle brésilienne : il y aura un second tour

Le Brésil a voté hier pour élire son prochain chef de l’Etat. La grande favorite des sondages, Dilma Rousseff, n'a pas réussi à l’emporter dès le premier tour. La dauphine du président sortant Lula est néanmoins arrivée largement en tête hier, avec 46,7% des suffrages.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

La grande favorite des sondages, Dilma Rousseff, n'a pas réussi à l’emporter dès le premier tour. La candidate du Parti des travailleurs (PT), adoubée par le président sortant Lula, est néanmoins arrivée largement en tête hier, avec 46,7% des suffrages. C'est 14 points de mieux que son principal rival, José Serra, l'ancien gouverneur de Sao Paulo (32,7%).
_ Avec près de 20% des suffrages, la candidate des Verts, Marina Silva, arrive 3ème et pourrait jouer un rôle déterminant au second tour. Bien qu'elle n'entende pas donner de consignes de vote, elle détient en partie la clé du second tour.

La campagne d’entre-deux tour s’annonce donc animée. Dilma Rousseff doit se préparer aux attaques renouvelées de l'opposition et n'est pas à l'abri non plus d'un nouveau scandale, après qu'une affaire de corruption a contribué à détourner une partie de l'électorat de sa candidature.
_ Reste à savoir quel sera l’impact de popularité du président sortant sur sa dauphine. Après deux mandats, Lula Ignacio da Silva, qui ne pouvait pas se représenter une troisième fois d’affilée, quitte en effet le pouvoir avec près de 80% d’opinions favorables et une croissance économique qui devrait atteindre 5 à 7% cette année, selon les prévisions.

Les Brésiliens retourneront aux urnes le 31 octobre prochain.

Cécile Mimaut, avec agences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.