"Nous ne vous jugerons pas sur votre physique" : les candidates au concours Miss America ne poseront plus en bikini

La réforme sera effective dès la prochaine édition, qui sera diffusée le 9 septembre.

Les participantes du concours Miss America lors de la 97e édition de la compétition, le 10 septembre 2017, à Atlantic City (New Jersey).
Les participantes du concours Miss America lors de la 97e édition de la compétition, le 10 septembre 2017, à Atlantic City (New Jersey). (MARK MAKELA / REUTERS)

"Ce qui compte pour nous, c'est ce qui sort de leur bouche." Les organisateurs du concours Miss America, équivalent du concours Miss France aux Etats-Unis, ont annoncé, mardi 5 juin, que les candidates n'auraient plus à défiler en maillot de bain ou à porter des talons hauts.

"Nous n'allons pas vous juger sur votre physique car nous nous intéressons à ce qui fait qui vous êtes", a expliqué la patronne du concours, Gretchen Carlson, une ancienne Miss America, sur le plateau de l'émission d'ABC "Good Morning America". Elle a précisé que cette réforme serait effective dès la prochaine édition, diffusée le 9 septembre.

"Nous allons être davantage prises au sérieux"

"Dans le contexte de #MeToo, je crois que c'est une décision très sage", a réagi la Miss America 1993, Leanza Cornett, citée par Associated Press (en anglais). "Nous allons être davantage prises au sérieux et c'est énorme", a-t-elle ajouté, précisant qu'elle "détestait" l'épreuve du maillot de bain, qui faisait "partie de la tradition" du concours.

Associated Press rappelle que la compétition est née il y a près de 100 ans à Atlantic City (New Jersey). Il s'agissait à l'origine d'un concours de beauté en maillot de bain "destiné à attirer les touristes dans la station balnéaire le week-end après la fête du Travail".

La réforme intervient quelques mois après un scandale provoqué par la révélation de courriers électroniques d'anciens responsables du concours dénigrant l'intelligence, le physique et la vie sexuelle d'ex-lauréates. L'organigramme a depuis été chamboulé et les trois principaux postes sont désormais occupés par des femmes.