New York va se doter de 400 km de pistes cyclables : "Il s’agit de créer une ville qui soit pour ses habitants plutôt que pour les véhicules privés"

Protéger les cyclistes et en finir avec le règne de l’automobile est l'objectif d'un vaste plan urbain qui a été voté cette semaine par la ville de New York.

Des cyclistes à Central Park, New York, le 26 novembre 2009.
Des cyclistes à Central Park, New York, le 26 novembre 2009. (KERIBAR IZZET / MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

New York a décidé de frapper un grand coup contre le règne automobile : 1,7 milliard de dollars vont être consacrés à la création notamment de 400 kilomètres de pistes cyclables protégées, sur cinq ans. Objectif : enrayer la mortalité particulièrement élevée chez les cyclistes. "Nous vivons un moment difficile, des semaines extraordinairement douloureuses", avait admis le maire de New York, Bill de Blasio, il y a quelques semaines. Vingt-cinq cyclistes ont en effet été tués depuis le début de l’année, du jamais vu depuis deux décennies. "Ça doit s’arrêter et aujourd’hui on fait un pas de plus pour empêcher, enfin, que cela ne se reproduise", a annoncé l'élu.  

New York est une ville où la voiture est reine. Les pistes cyclables sont trop rares, souvent encombrées et non sécurisées. Aaron traverse l’East River tous les jours à vélo pour venir travailler à Union Square. Il faut, dit-il, rester concentré.   

J’adore ça, c’est excitant mais c’est effectivement risqué. Je me suis pris une portière, récemment.Aaron, un cycliste new-yorkaisà franceinfo

"Oui, c’est très dangereux, convient Aaron. Mais j’ai un avertisseur, des lumières, un rétroviseur… C’est dommage qu’il y ait tant de grosses voitures sur la route. Il faudrait au moins les taxer."  

Casques ou lumières clignotantes… Ce type d’équipements, John, le bras dans une attelle après une récente chute, en vend de plus en plus. Il tient la boutique NYC Velo à Manhattan. "C’est notre rôle que les gens soient bien équipés. Beaucoup s’inquiètent pour leur sécurité, veulent éviter tout contact avec les automobilistes parce que le vélo, tout seul, c’est plutôt sans danger." John rêve d’une ville différente, "il s’agit de créer une ville qui soit pour ses habitants plutôt que pour les véhicules privés."  

"Notre monde a une addiction pour les voitures"  

Pour les 800 000 New Yorkais qui roulent à vélo régulièrement, le plan dévoilé par la ville est une excellente nouvelle. Danny Harris est à la tête de Transportation Alternatives qui milite pour en finir avec la mainmise de la voiture dans l’espace public. "Notre monde a une addiction pour les voitures. New York ne sera plus la même après cette loi. Ce n’est pas juste l’argent. C’est New York qui donne la priorité à ses résidents plutôt qu’aux voitures. Il ne s’agit pas des vélos, il ne s’agit pas des bus.  Il s’agit des New Yorkais et de leurs opportunités."   

La chaussée n’étant pas extensible, les automobilistes vont devoir se faire une raison. Entre ce plan et le péage urbain annoncé pour 2021, rouler en voiture à New York va devenir encore plus compliqué.

New York en guerre contre la voiture, un reportage de Loig Loury.
--'--
--'--