Racisme aux États-Unis : "Il y a une volonté d'agir et de réformer"

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
beaujour
FRANCEINFO
Article rédigé par
C. Giroud - franceinfo
France Télévisions

L'avocat Jean-Claude Beaujour, vice-président de think tank France-Amériques, est l'invité du 23h de franceinfo vendredi 25 juin pour évoquer la peine de Derek Chauvin pour le meurtre de George Floyd.

Avant l'énoncé de la peine vendredi 25 juin, "la famille de George Floyd s'est exprimée et Derek Chauvin a présenté ses condoléances, mais pas ses excuses. Il compte faire appel. Le magistrat a prononcé une peine en-deçà de ce qui était attendu, sans céder à la pression médiatique, mais au-dessus des barèmes. Il a tenu compte des circonstances aggravantes, mais aussi d'autres éléments", note Me Jean-Claude Beaujour dans le 23h vendredi soir.

La famille de l'Afro-Américain a eu "une réaction relativement modérée", plus que l'opinion qui trouvait cette peine de vingt-deux ans et demi de prison insuffisante, estime ce spécialiste des États-Unis.

Joe Biden sous pression

"Il y a une volonté d'agir et de réformer. Il faut être très prudent sur les résultats immédiats. Le racisme est tellement ancré. La circulation des armes et de la drogue rend la moindre intervention policière explosive. Depuis la mort de George Floyd, il y a eu d'autres drames. Toutefois, force est de constater qu'il y a aujourd'hui une volonté de changement", souligne le vice-président de think tank France-Amériques.

"Cette ségrégation systémique vient aussi de politiques publiques abandonnées, y compris par les démocrates, depuis des décennies. Il faut réduire les poches de pauvreté. Joe Biden est pressé par les démocrates les plus à gauche et la communauté noire qui l'a élu. Il est attendu sur le développement économique des minorités", conclut Jean-Claude Beaujour.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort de George Floyd

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.