Cet article date de plus d'un an.

Racisme aux États-Unis : la police dans le viseur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Racisme aux États-Unis : la police dans le viseur
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Aux États-Unis, les manifestants dénoncent le racisme dans la police américaine. Ils dénoncent l’impunité des agents violents avec les Noirs. 

Que s’est-il passé dans la tête de Dereck Chauvin pendant 8 minutes 30 alors qu’il étouffe George Floyd de son genou ? Qu’est-ce qui conduit un policier blanc américain à tuer un homme noir ? C’est d’abord une perception biaisée d’une communauté afro-américaine. Dereck Chauvin était depuis 19 ans dans la police, en dehors de ses heures de travail, le policier travaillait comme vigile dans un restaurant. "Chauvin, on le savait tous, avait un comportement excessif et il avait peur quand il était entouré d’hommes afro-américains", explique Maya Santamaria, propriétaire du restaurant.

"Aux États-Unis il y a beaucoup d’organisation anti-raciste"

Aux États-Unis l’indignation est générale. "C’est quelque chose qui nous a beaucoup marqués depuis 5 jours que nous sommes là. Les manifestations notamment en journée, rassemblent une majorité de Blancs, des démocrates, la gauche américaine. Aux États-Unis il y a beaucoup d’organisation anti-raciste. La principale s’appelle Black Lives Matter qui signifie 'La vie des noirs compte'. Et elle est capable de mobiliser largement au-delà de la communauté noire", explique la journaliste Agnès Vahramian en direct de Minneapolis (États-Unis).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort de George Floyd

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.