Mort de George Floyd : Joe Biden s'est rendu sur les lieux d'une manifestation contre le racisme

Le candidat démocrate à la présidentielle a promis d'aider "à mener la conversation" sur le racisme qui divise les Etats-Unis, s'il est élu en novembre.

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, lors d\'une conférence de presse à Wilmington (Delaware), le 12 mars 2020.
Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, lors d'une conférence de presse à Wilmington (Delaware), le 12 mars 2020. (SAUL LOEB / AFP)

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, a annoncé dimanche s'être rendu sur les lieux d'une manifestation antiraciste qui s'était tenue la veille, dans son Etat du Delaware. Une photo, publiée sur son compte Twitter, montre l'ancien vice-président posant un genou à terre, symbole des manifestants dénonçant les violences policières contre les Afro-Américains. Les rassemblements, parfois violents, contre le racisme se sont multipliés aux Etats-Unis, après la mort le 25 mai de George Floyd, un homme noir de 46 ans, tué lors de son interpellation à Minneapolis (Minnesota).

>> Suivez les dernières informations sur les manifestations contre les violences policières et le racisme aux Etats-Unis dans notre direct

"Nous sommes une nation qui souffre en ce moment, mais nous ne devons pas laisser cette douleur nous détruire. En tant que président, j'aiderai à mener cette conversation – et surtout, j'écouterai, tout comme je l'ai fait aujourd'hui lorsque je me suis rendu sur les lieux des manifestations de la nuit dernière à Wilmington", a promis Joe Biden sur Twitter.

Le président américain Donald Trump, en campagne pour sa réélection, est accusé par les démocrates d'attiser les violences en cours aux Etats-Unis. Le républicain a promis de "stopper la violence collective" et a pointé du doigt les "gauchistes radicaux" et notamment la mouvance radicale "antifa" (antifasciste), qu'il a annoncé vouloir désigner comme une organisation terroriste. Dimanche, il a également retweeté le message d'un animateur de radio conservateur affirmant : "Cela ne s'arrêtera que si les gens bien se montrent prêts à faire usage d'une force écrasante contre les méchants".