Emmanuel Macron : "Ne cherchons pas à déboulonner des statues"

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Emmanuel Macron :" Ne cherchons pas à déboulonner des statues"
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Emmanuel Macron a célébré lundi 17 août la libération en 1945 de Bormes-les-Mimosas (Var), commune  se trouve le fort de Brégançon, la propriété d'État  le président passe ses vacances.

Au cours de son allocution célébrant la Libération en 1945 de Bormes-les-Mimosas (Var), lundi 17 août, Emmanuel Macron est revenu brièvement sur la polémique mémorielle qui a éclaté au début de l'été après la mort de George Floyd, un homme noir, au cours d'une violente arrestation policière aux États-Unis. Des militants antiracistes s'en sont alors pris à des monuments et des statues liés à l'histoire coloniale ou à la traite négrière.

"Il n’y a pas une histoire à revoir"

"Notre histoire est un bloc", a déclaré le président lundi soir. "On en apprend toujours, nos historiens continuent de révéler la vérité, de mieux comprendre, l'historiographie poursuit son chemin. Mais ne cherchons pas à déboulonner des statues et à effacer des noms." "Ce n'est pas ça, la nation française. Ce n'est pas davantage cela la République, qui consisterait à lire notre passé avec les yeux d'aujourd'hui, à confondre les combats. Il y a sans doute des héros oubliés, mais il n’y a pas une histoire à revoir", a conclu Emmanuel Macron.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort de George Floyd

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.