Mort de George Floyd : Washington, New York et une quarantaine de villes américaines sous couvre-feu

Cet homme noir de 46 ans a été tué par un policier blanc lors d'une interpellation fin mai, entraînant une vague de manifestations dans le pays.

Des policiers montent la garde devant la Maison Blanche le 1er juin 2020 à Washington (Etats-Unis), alors que des manifestations secouent le pays après la mort de George Floyd.
Des policiers montent la garde devant la Maison Blanche le 1er juin 2020 à Washington (Etats-Unis), alors que des manifestations secouent le pays après la mort de George Floyd. (OLIVIER DOULIERY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Deux médecins légistes qui ont réalisé une autopsie indépendante du corps de George Floyd affirment lundi 1er juin que cet homme noir de 46 ans a succombé à une "asphyxie mécanique" et que sa mort, il y a une semaine lors de son interpellation par des policiers blancs à Minneapolis, est un homicide. L'un des médecins mandaté par la famille de la victime a déclaré lors d'une conférence de presse que la victime ne présentait aucune prédisposition sous-jacente qui aurait pu contribuer à sa mort. Selon le médecin, la mort a été provoquée par la pression exercée sur le coup de George Floyd et par celles qui ont été exercées sur son dos par deux policiers. Suivez notre direct.

Washington et New York sous couvre-feu. 

Le couvre-feu, décrété à Washington après une nouvelle nuit de troubles, a été prolongé et avancé de quatre heures, a annoncé la maire de la capitale des Etats-Unis. Cette mesure exceptionnelle commencera à 19 heures, heure locale, au lieu de 23 heures la veille, et sera en place "pendant deux jours". New York va elle aussi être placée sous couvre-feu à compter de lundi, a annoncé le maire dans un tweet. Cette mesure entrera en vigueur à 23 heures et sera levé à 5 heures du matin. a capitale économique américaine emboîte le pas à une quarantaine d'autres villes.

Trump exhorte les gouverneur à "dominer" les manifestants. Donald Trump a appelé les gouverneurs des différents Etats américains pour leur passer un savon, selon un enregistrement que se sont procurés CBS et le New York Times. Le président des Etats-Unis leur demande d'employer la manière forte face aux manifestations et aux émeutes. "Vous devez dominer. Si vous ne dominez pas, vous perdez votre temps. Ils vont vous écraser. Vous allez ressembler à un tas d'imbéciles", lâche le milliardaire républicain.

Facebook soutient les manifestations. "Nous sommes du côté de la communauté noire." Après Intel, Netflix ou Nike, c'est au tour de Facebook de soutenir les manifestations en réaction à Dans un message (en anglais) publié dimanche soir sur son profil Facebook, le fondateur et patron du réseau social, Mark Zuckerberg a également indiqué que l'entreprise verserait 10 millions de dollars (un peu moins de 9 millions d'euros) à des organisations travaillant à la "justice raciale". 

De nombreux sportifs soutiennent les manifestations. Michael Jordan a dénoncé, dans un communiqué publié dimanche, le "racisme enraciné" aux Etats-Unis et s'est dit "aux côtés de ceux qui dénoncent (...) la violence envers les personnes de couleur dans notre pays", alors que des manifestations et des émeutes se multiplient. Avant lui, d'autres sportifs avaient déjà élevé la voix.

Des affrontements devant la Maison Blanche. Des affrontements ont éclaté en marge de plusieurs rassemblements à Washington, dimanche soir, alors que la capitale américaine était soumise à un couvre-feu. La police a notamment tiré des gaz lacrymogènes devant la Maison Blanche, pour disperser des manifestants.

Le policier Derek Chauvin devant la justice. Le policier, arrêté et inculpé d'homicide involontaire, doit comparaître lundi devant un tribunal pour la première fois. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, on le voit maintenir son genou sur le cou de George Floyd pendant de longues minutes, alors que ce dernier se plaint de ne pas pouvoir respirer.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GEORGE_FLOYD

00h06 : On se quitte avec un point sur l'actualité de ce lundi.

• Deux autopsies, l'une indépendante, l'autre officielle (mise à jour), concluent que George Floyd est mort d'un arrêt cardiaque dû à la pression exercée par le policier sur son cou. Les Etats-Unis se préparent à une nouvelle nuit de violence, même si Donald Trump a sermonné les gouverneurs et les a enjoint de "dominer" les manifestants.

L'épidémie continue de ralentir en France selon les derniers chiffres de la DGS. Le nombre de patients en réanimation baisse légèrement (environ 1 300) et on compte 31 nouveaux décès à l'hôpital (le chiffre des Ehpad ne sera connu qu'aujourd'hui).

Les Ehpad pourront ouvrir les visites à "plus de deux personnes à la fois" et aux mineurs, à partir de vendredi, annonce le ministère de la Santé. Ces mesures d'assouplissement sont laissées à l'appréciation des directeurs d'établissement.

Rendez-vous demain, à six heures pour la suite de ce live.

23h47 : Cet Afro-Américain de 46 ans, dont la mort aux mains de la police il y a une semaine à Minneapolis a déclenché une profonde révolte dans tous les Etats-Unis, était par ailleurs drogué au fentanyl, un puissant opiacé, ajoute le médecin légiste du comté de Hennepin dans un communiqué.

23h47 : George Floyd est mort "par homicide" après avoir fait un "arrêt cardiaque" à cause de la "pression" exercée sur son cou par les policiers, affirme le médecin légiste officiel en charge de son autopsie.

23h32 : Selon un décompte d'Associated Press, près de 4 400 personnes ont été arrêtées lors des manifestations qui ont souvent dégénéré pour protester contre la mort de George Floyd.

23h27 : Mick Jagger (le chanteur des Rolling Stones, est-il encore besoin de le présenter) annonce un blackout des artistes demain, pour lutter contre les discriminations raciales.

23h16 : Jean-Luc Mélenchon se félicite sur son blog des nombreuses manifestations aux Etats-Unis depuis la mort de George Floyd :

"La gilet-jaunisation est entrée au cœur de l’Empire. Voici que surgissent des millions de chômeurs, des abandonnés privés de tout accès aux réseaux collectifs sans lesquels la vie est impossible, humiliés à longueur d’année par des flics racistes, manipulés par des politiciens sans conscience. Ils forment désormais un volcan qui vient de faire sa première éruption. Et ce n’est que le début d’une histoire qui va durer."

22h45 : @Tantale Tout à fait, il existe l'équivalent de l'IGPN pour les différentes polices des Etats, souvent appelé le bureau des affaires internes. A New York, il est extrêmement sourcilleux, au point de verbaliser les voitures de police mal garées.

A Chicago, le BIA a donné des chiffres fin 2019 : en 12 ans, 6 000 plaintes de civils ont été déposés contre des policiers et 132 ont donné lieu à un procès.

22h41 : J'en profite pour une question sur le sujet : est-ce qu'il y a un équivalent de l'IGPN et est-ce que les condamnations sont fréquentes ?

22h39 : Au tour de Paul Pogba, milieu de Manchester United et de l'équipe de France, de réagir aux conséquences de la mort de George Floyd. Sur son compte Instagram, il écrit : "je ressens de la colère, de la pitié, de la haine, de l'indignation, de la douleur et de la tristesse. De la tristesse pour George et pour tous les Noirs qui subissent le racisme tous les jours. Cela doit cesser une bonne fois pour toutes."

22h35 : La ville de New York annonce la mise en place d'un couvre-feu de 23h à 5h du matin. Le maire de la ville, Bill de Blasio, a aussi réagi à la vidéo où on voit une voiture de police foncer dans la foule pour se dégager : il annonce l'ouverture d'une enquête.

22h33 : Ces drames en série sont le résultat d'une combinaison de facteurs. Si on en reste stricto sensu aux chiffres, 4 728 personnes ont été tuées par la police aux Etats-Unis depuis 2015, environ la moitié sont Blanches, mais les Noirs, qui ne représentent que 13% de la population, sont surreprésentés avec environ un quart des tués.

22h30 : Bonsoir Pierre. Le problème n’est-il pas que les policiers sur-réagissent en général face à une personne noire et non pas à une personne blanche?

22h27 : @Lare Oui, George Floyd a purgé cette peine après une tentative de vol à main armée, en 2007. En revanche, s'il a bien travaillé dans la même discothèque que Derek Chauvin (l'un était videur, l'autre, responsable de la sécurité), il paraît peu probable qu'ils se connaissent autrement que de vue. George Floyd n'a travaillé qu'une dizaine de soirées pour l'établissement, et travaillait à l'intérieur de l'établissement, tandis que Derek Chauvin opérait à l'extérieur. Tous ces éléments sont à retrouver dans notre portrait de la victime et dans celui du policier.

Pour être exhaustif sur le pedigree judiciaire des protagonistes de l'affaire, Derek Chauvin avait fait l'objet de 17 plaintes en 19 ans de service.

22h24 : Bonsoir, est-il vrai que Georges Floyd est un délinquant qui a purgé une peine de cinq ans de prison pour vol à main armée et que le policier qui l’a arrêté et lui se connaissait ?

22h21 : @Sherlock Il y a de ça effectivement. Je vous recommande l'interview du chercheur Mathieu Zagrodzki, qui a consacré une thèse à la comparaison entre la police française et son homologue américaine, sur le site de Marianne :

"Aux Etats-Unis, circulent 300 millions d’armes à feu. Une par habitant. Certains en ont plusieurs dizaines. Le taux d’homicide est 4 fois supérieur au nôtre. Il y a donc un conditionnement psychologique très puissant, qui fait qu’un policier se dit que l’on peut attenter à sa vie à n’importe quel moment, et ce de manière beaucoup plus fréquente qu’en France. La probabilité pour qu’il sur-réagisse et qu’il dégaine est donc beaucoup plus forte – lors de contrôles routiers, le policier a souvent la main sur la crosse de son pistolet."

22h19 : Bonjour FI,Je repose ma question en espérant qu'elle émergera du flot qui doit vous inonder.Je n'ai pas de doute qu'il y a un aspect raciste très grave dans cette tragédie mais je me demande aussi si de tels gestes violents et disproportionnés de la part de policiers américains ont été commis seulement à l'encontre de personnes noires? Est ce uniquement un problème de racisme ou est ce qu'en plus certains policiers ont la gâchette (ou étranglement, matraque etc. ) facile?

21h39 : Selon l'autopsie menée par la police, rien ne prouvait qu'il y avait asphyxie traumatique ou qu'un étranglement avait entraîné la mort.

21h37 : La famille de George Floyd a publié les résultats de l'autopsie qu'elle a fait mener sur le corps, et les résultats sont différents de celle de la police, indique Associated Press. Selon cet examen, George Floyd est mort d'asphyxie alors que le policier Derek Chauvin lui appuyait son genou sur le cou. Cette pression l'empêchait de respirer et le sang d'arriver au cerveau.

21h21 : 24 heures après la charge de Lewis Hamilton, dénonçant un monde de la F1 quasiment à 100% blanc qui ne réagissait pas à l'affaire George Floyd, beaucoup de pilotes ont réagi. A commencer par le Monégasque Charles Leclerc, qui a tweeté en soutien, et aussi en justifiant son silence : "Pour être complètement honnête, je ne me sentais pas à ma place et pas à l'aise de partager mes pensées sur les réseaux sociaux. Mais j'avais complètement tort."

21h18 : "C'est juste une tragédie de trop" qui "donne envie de crier plus fort".

Interrogé par franceinfo, le champion français revient sur sa propre expérience face au racisme, depuis l'école jusqu'au début de sa carrière. "Au début de ma carrière, certains médias sportifs m'interpellaient comme Jo-Wilfried Tsonga, fils d'un père congolais. Et je ne comprenais pas pourquoi c'était si important, alors que j'étais français. On avait déjà "Yannick [Noah], le Franco-camerounais", mais bizarrement on n'entendait jamais "Pioline, le Franco-roumain". Il ne faut pas être un génie pour savoir où est l'erreur."

21h04 : Des rassemblements ont eu lieu en hommage à George Floyd en France. Et les manifestants ont eux aussi mis un genou à terre, le geste icônique du mouvement.

20h56 : Le frère de George Floyd, masque avec écrit "we can't breathe" (nous n'arrivons plus à respirer en VF) s'est rendu ce soir à l'endroit exact où son frère a perdu la vie, tweete un journaliste d'Europe 1.

20h32 : Le chercheur Mathieu Zagrodski compare les polices françaises et américaines, qui ont toutes deux des problèmes de maintien de l'ordre dans une interview à Marianne : "Les polices américaines tuent plus d’un millier de personnes par an, pour 320 millions d’habitants. La police et la gendarmerie en France, une vingtaine, peu ou prou. Les proportions sont sans commune mesure. (...) En France, la police blesse beaucoup, mais elle tue peu."

20h13 : @Marine George Floyd a été interpellé pour avoir payé un paquet de cigarettes avec un faux billet de 20 dollars. La personne qui a appelé la police n'a pas osé lui demander de le changer, alors qu'il était encore devant le magasin, car elle affirme qu'il était ivre.

20h10 : Bonsoir Pierre! Je n’arrive pas à trouver l’info..! Sait-on pourquoi George Floyd a été arrêté au départ? Sous quels motifs? Merci

19h59 : 20 heures, faisons le point sur l'actualité de ce lundi férié (pour beaucoup d'entre vous).

L'épidémie continue de ralentir en France selon les derniers chiffres de la DGS. Le nombre de patients en réanimation baisse légèrement (environ 1 300) et on compte 31 nouveaux décès à l'hôpital (le chiffre des Ehpad ne sera connu que demain).

Donald Trump a sermonné les gouverneurs dans les Etats secoués par les violences, et les a enjoint de "dominer" les manifestants. La communication du président américain depuis une semaine, et la mort de George Floyd, est pour le moins chaotique.

Les Ehpad pourront ouvrir les visites à "plus de deux personnes à la fois" et aux mineurs, à partir de vendredi, annonce le ministère de la Santé. Ces mesures d'assouplissement sont laissées à l'appréciation des directeurs d'établissement.

• Chômage partiel, prime à la conversion, tarifs des auto-écoles, prix du gaz, nuisances sonores... Ce 1er juin est marqué par une série d'évolutions, pas toutes liées au coronavirus.

19h40 : Cela fait une semaine que George Floyd est mort des suites de son arrestation, alors qu'il allait acheter un paquet de cigarettes. On vous raconte les sept jours qui viennent de s'écouler du point de vue de la communication du président américain, qui cherche à "mobiliser une partie de ses supporters au nom de l'ordre", nous décrit l'historien Pap Ndiaye. Récit.




(JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)

19h18 : Très intéressante analyse de Mathieu Gallard, expert ès opinion chez Ipsos, sur l'impact électoral des émeutes que vivent actuellement les Etats-Unis, au regard d'un précédent impliquant Richard Nixon.

19h05 : Je ne suis pas sûr que vous ayez toutes les infos. Autant Twitter a censuré un tweet de Donald Trump, et a ajouté un badge "fausse information" sur un autre gazouillis du président américain, autant Facebook a laissé tel quel le message du président américain, ce qui a provoqué une grève parmi ses employés, selon le New York Times.

19h03 : Twitter et maintenant Facebook impose leur vision du monde. La démocratie est bafouée. On en pense ce qu'on veut, mais c'est elle qui a porté Trump au pouvoir. Quand à la bavure qui a conduit à la mort de ce citoyen noir, elle n'est pas liée à Trump. C'est bien plus profond aux USA et malheureusement courant. Ce qui se joue, c'est la privatisation de la démocratie, quand des firmes privées censurent des élus.

18h57 : Selon la chaîne de télé américaine CBS, Donald Trump a sermonné les gouverneurs des Etats où se déroulent des émeutes pour les appeler à plus de fermeté.

18h34 : @Fleur C'est un geste utilisé par des sportifs, notamment, au moment de l'hymne national américain. Au moment où vous êtes censé bomber le torse et poser la main sur le cœur, des champions, comme le joueur de foot américain Colin Kaepernick il y a quatre ans, ont posé un genou en terre, comme pour indiquer qu'ils ne souhaitaient pas glorifier un pays qui les considère comme des citoyens de seconde zone.

18h31 : Bonjour et bravo pour votre live ! Peut-être l'avez-vous déjà évoqué mais que signifie et d'où vient le symbole de "mettre un genou à terre" en signe de protestation contre les violences policières aux USA ? Merci 😀

18h30 : @Tantale Nous avons demandé à nos correspondants sur place et relevé les témoignages d'habitants : non. Si la situation est toujours tendue, la plupart des images apocalyptiques qui circulent sur les réseaux sociaux viennent de films ou de séries télé.

18h29 : Bonjour, y a-t-il vraiment eu une coupure totale d'internet et donc de contact avec l'extérieur à Washington la nuit dernière (nouvelles ce matin )? Sait-on ce que sont devenus les manifestants ?Merci, bon courage pour cette soirée !