Mort de George Floyd : le policier mis en cause arrêté et inculpé pour homicide involontaire, le maire de Minneapolis décrète un couvre-feu

"L'ancien officier de police de Minneapolis Derek Chauvin a été inculpé par le bureau du procureur du comté de Hennepin de meurtre (au 3e degré) et d'homicide involontaire", a déclaré le procureur, vendredi.

Des manifestants écoutent un discours dans une rue de Minneapolis, le 29 mai 2020.
Des manifestants écoutent un discours dans une rue de Minneapolis, le 29 mai 2020. (STEPHEN MATUREN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Après plusieurs nuits d'affrontements à Minneapolis (Minnesota, Etats-Unis), le policier mis en cause dans la mort de George Floyd après une interpellation a été arrêté et inculpé d'homicide involontaire, a annoncé, vendredi 29 mai, le procureur du comté de Hennepin, où se trouve la ville de Minneapolis.

"L'ancien officier de police de Minneapolis Derek Chauvin a été inculpé par le bureau du procureur du comté de Hennepin de meurtre (au 3e degré) et d'homicide involontaire", a ainsi déclaré le procureur Mike Freeman. Peu avant, le département de la Sécurité civile du Minnesota avait annoncé l'arrestation de Derek Chauvin.

Quatre policiers impliqués dans l'arrestation de George Floyd ont été limogés dès mardi. Outre Derek Chauvin, les trois autres policiers ont également été arrêtés et risquent d'être inculpés dans cette affaire.

Couvre-feu à Minneapolis

Le maire de Minneapolis a annoncé avoir décrété un couvre-feu à Minneapolis dans nuit de vendredi à samedi. A partir de vendredi 20 heures (1 heure du matin GMT, soit 3 heures du matin, heure de Paris) jusqu'à 6 heures le lendemain matin (soit 13 heures à Paris), les rues de la ville devront être désertées, à l'exception des forces de l'ordre, des pompiers et du personnel médical.

De son côté, Donald Trump a affirmé avoir parlé avec la famille de George Floyd. "Je comprends la douleur", a déclaré le président américain depuis la Maison Blanche. "La famille de George a droit à la justice", a-t-il ajouté. "Les habitants du Minnesota ont droit à la sécurité", a poursuivi le dirigeant américain, évoquant les trois nuits d'affrontements à Minneapolis.