Des centaines de clandestins arrêtés dans le Mississippi

Aux États-Unis, une vaste opération anti-migrants suscite de vives critiques. Dans le Mississippi, près de 680 clandestins ont été arrêtés sur leurs lieux de travail laissant leurs enfants livrés à eux-mêmes.

Dans plusieurs usines du Mississippi, une opération anti-migrants a été menée par les autorités locales. Plus de 700 agents de la police sont venus chercher les travailleurs étrangers. Mains liées, 680 personnes, en majorité des immigrés hispaniques, ont été emmenées par car dans des centres de tri pour vérifier leurs papiers. À la sortie de l'école, les enfants se sont retrouvés seuls désemparés. "J'ai besoin de mon père, il n'est pas un criminel, je ne sais pas pourquoi la police de l'immigration l'a pris. S'il vous plait, libérez mes parents", clame une petite fille en pleurs.

La moitié des clandestins arrêtés expulsés

En pleine campagne électorale, des voix se sont élevées pour dénoncer les méthodes de la police migratoire. Mais les autorités se justifient. "Nous sommes une nation d'immigration, mais nous sommes aussi et surtout une nation qui a des lois", a déclaré Mike Hurst, procureur du Mississippi. Après étude de leur dossier, 300 clandestins ayant des enfants ont été relâchés. Les autres devraient être expulsés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires américains interviennent après une fusillade survenue dans la ville d\'El Paso (Etats-Unis), le 3 août 2019.
Des militaires américains interviennent après une fusillade survenue dans la ville d'El Paso (Etats-Unis), le 3 août 2019. (JOEL ANGEL JUAREZ / AFP)