Élections de mi-mandat : des femmes contre Donald Trump

Le vote des femmes va être crucial pour les midterms aux États-Unis. 60% des femmes, qui avaient soutenu Donald Trump il y a deux ans, seraient sur le point de s'en détourner, selon certains sondages. Dans le camp adverse, de nombreuses femmes se sont engagées dans ces élections.

Voir la vidéo

Elles sont jeunes, souvent issues des minorités, et parfois tatouées parce qu'elles ont combattu en Irak ou en Afghanistan. Qui sont ces nouveaux visages de l'Amérique démocrate ? À 29 ans, Alexandria Ocasio Cortez était serveuse il y a quelques mois, elle est invitée des grandes chaînes aujourd'hui. Issue d'une famille modeste du Bronx (États-Unis), la jeune femme se présente comme une socialiste. "Pour moi, le socialisme, les valeurs, c'est que dans une société moderne, morale et riche, chacun devrait vivre décemment", déclare-t-elle. À New York, elle défend le droit au logement pour tous, la gratuité de l'enseignement et de la santé. Elle n'a accepté aucun argent des lobbies pour sa campagne. La jeune femme est assurée de gagner.

40% de femmes dans le camp démocrate

Pour ces élections de mi-mandats, 40% des candidates démocrates sont des femmes. Au Texas et dans le Kentucky, ce sont des femmes de combats qui ont été choisies. MJ Hegar était mécanicienne dans l'armée de l'air. Blessée au combat, elle a couvert ses cicatrices de tatouages. "Les démocrates sont souvent accusés de ne pas être de vrais Américains, mais comment ils pourraient dire ça alors qu'elle s'est battue pour son pays ?", interroge un supporter d'une candidate au Texas, une ancienne pilote de chasse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat Donald Trump à Sterling Heights, dans la banlieue de Détroit (Miichigan) pendant la campagne présidentielle le 7 novembre 2016. 
Le candidat Donald Trump à Sterling Heights, dans la banlieue de Détroit (Miichigan) pendant la campagne présidentielle le 7 novembre 2016.  (AFP)