Le nouvel accord commercial nord-américain entrera en vigueur le 1er juillet, annoncent les Etats-Unis

L'AEUMC, qui lie près de 500 millions de personnes, est une version modernisée du traité de libre-échange nord-américain (Aléna).

La vice-Première ministre canadienne Chrystia Freeland, le négociateur mexicain Jesus Seade et le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer signent le nouvel accord commercial nord-américain, le 10 décembre 2019, à Mexico.
La vice-Première ministre canadienne Chrystia Freeland, le négociateur mexicain Jesus Seade et le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer signent le nouvel accord commercial nord-américain, le 10 décembre 2019, à Mexico. (RODRIGO ARANGUA / AFP)

Le nouvel accord commercial liant Etats-Unis, Mexique et Canada (AEUMC), longuement négocié par les trois parties, entrera en vigueur le 1er juillet, a annoncé l'administration Trump vendredi 24 avril. Après une ultime notification au Congrès américain, les Etats-Unis ont officiellement adopté cet accord, mettant fin à un processus qui avait commencé dès l'arrivée du milliardaire républicain à la Maison Blanche.

L'AEUMC (appelé ACEUM au Canada), qui lie près de 500 millions de personnes, est une version modernisée du traité de libre-échange nord-américain (Aléna), conclu en 1994 et longtemps décrié par Donald Trump. Le républicain avait imposé la renégociation de l'Aléna à ses partenaires en août 2017, au motif qu'il s'agissait selon lui du "pire accord commercial de l'histoire" des Etats-Unis.

"Un nouveau chapitre historique pour le commerce nord-américain"

A l'issue d'un marathon de tractations, l'AEUMC avait été signé par les trois pays concernés, dans sa version initiale, fin novembre 2018, en marge du G20 de Buenos Aires. Mais les démocrates américains, majoritaires à la Chambre des représentants, avaient retoqué le texte, exigeant des amendements pour obtenir de Mexico des garanties sur sa réforme sociale sur l'emploi. L'accord a finalement été ratifié par le Mexique, le 10 décembre, promulgué par le président américain Donald Trump le 29 janvier, et adopté par le parlement canadien le 13 mars. 

"L'entrée en vigueur de l'AEUMC marque le début d'un nouveau chapitre historique pour le commerce nord-américain en soutenant un commerce plus équilibré et réciproque, en menant à des échanges plus libres, à un commerce plus équitable et à une croissance économique robuste en Amérique du Nord", souligne le représentant américain au Commerce, dans un communiqué. "La crise et la reprise après la pandémie de Covid-19 démontrent que maintenant, plus que jamais, les Etats-Unis doivent s'efforcer d'augmenter la capacité de fabrication et les investissements en Amérique du Nord", poursuit le document. Le nouveau traité commercial "est, à cet égard, une étape majeure".