Le drone américain abattu par l'Iran "a violé l'espace" iranien, affirme Téhéran

Les Etats-Unis assurent de leur côté que l'appareil a été abattu alors qu'il se trouvait dans l'espace aérien international.

Un drone de surveillance américain dans l\'Alaska (Etats-Unis), le 16 août 2018. 
Un drone de surveillance américain dans l'Alaska (Etats-Unis), le 16 août 2018.  (TRISTAN D. VIGLIANCO / US AIR FORCE / AFP)

Le drone américain abattu par l'Iran, jeudi 20 juin, "a violé l'espace aérien iranien", a affirmé le ministre des Affaires étrangères iranien sur Twitter, en publiant les coordonnées de l'endroit où l'appareil a été descendu, selon Téhéran. 

Le drone "a été touché à 4h05 mercredi par 25°59'43" [de latitude Nord et] 57°02'25" [de longitude Est]", écrit Mohammad Javad Zarif. "Nous avons retrouvé des morceaux du drone militaire américain dans NOS eaux territoriales à l'endroit où il a été abattu", a ajouté le ministre. 

Le chef de la diplomatie iranienne avait annoncé un peu plus tôt que l'Iran comptait porter l'affaire "devant l'ONU", afin de montrer que "les Etats-Unis mentent". Washington affirme en effet que l'appareil a été abattu alors qu'il se trouvait dans l'espace aérien international.

"Notre pays n'acceptera pas cela"

Ces informations ont provoqué une vive réaction du président américain, Donald Trump. "Notre pays n'acceptera pas cela, je peux vous le dire", a lancé d'un ton menaçant le dirigeant, qui s'exprimait depuis le Bureau ovale, dans un climat de grande tension entre Washington et Téhéran.

Interrogé sur une éventuelle réaction américaine au drone abattu, il est resté évasif. "Vous verrez", a-t-il simplement répondu, avant de sembler vouloir faire baisser la température. Donald Trump a alors évoqué la piste d'une erreur du côté iranien, faite par quelqu'un de "stupide". "J'ai du mal à croire que cela était délibéré", a-t-il ajouté.