Le chanteur américain R. Kelly de nouveau arrêté sur des accusations de pornographie infantile

L'auteur-compositeur de R&B avait déjà été poursuivi en février pour dix chefs d'accusation d'abus sexuels.

Le chanteur R. Kelly arrive au tribunal pénal de Leighton, à Chicago (Etats-Unis), le 6 juin 2019. 
Le chanteur R. Kelly arrive au tribunal pénal de Leighton, à Chicago (Etats-Unis), le 6 juin 2019.  (KAMIL KRZACZYNSKI / AFP)

Le chanteur américain de R&B R. Kelly, déjà accusé de multiples agressions sexuelles, a été arrêté jeudi 11 juillet sur des accusations de pornographie infantile et détournement de mineur, selon le New York Times (en anglais). L'artiste de 52 ans a été arrêté par la police fédérale à Chicago, indique le quotidien. 

L'interprète de I Believe I Can Fly est sous le coup de treize chefs d'accusation, incluant notamment des accusations de détournement de mineur et d'entrave à la justice, indique le journal. Le chanteur fait l'objet d'accusations répétées d'agressions sexuelles et détournement de mineures depuis plus de deux décennies, mais a maintenu une base de fans solide et continué de se produire en concerts. Il avait été acquitté il y a une dizaine d'années dans un procès de pornographie juvénile.

Un documentaire de six heures

La diffusion en début d'année du documentaire Surviving R. Kelly, long de six heures, a remis en lumière les accusations de multiples agressions sexuelles visant l'artiste, notamment sur des adolescentes de moins de 16 ans. La maison de disques Sony Music avait alors mis fin au contrat qui la liait au chanteur. 

Dans une interview donnée en mars, R. Kelly a nié avec véhémence les accusations dont il fait l'objet, déclarant qu'il "se battait" pour sa vie. "Je n'ai pas fait ce genre de choses. Ce n'est pas moi", a-t-il déclaré à CBS News.