Cet article date de plus de trois ans.

La ville de Los Angeles verse près de 2 millions de dollars à la famille d'un SDF tué par la police

Les faits se sont déroulés en 2015. La scène avait été filmée par un témoin et vue plusieurs millions de fois, suscitant une mobilisation pour dénoncer les violences policières. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran de la vidéo montrant des policiers tirer sur Charly Keunang, en mars 2015, à Los Angeles (Etats-Unis).  (YOUTUBE)

La ville de Los Angeles versera environ 2 millions de dollars (1,73 millions d'euros) à la famille d'un sans-abri tué par la police en 2015, un décès très médiatisé à l'époque. Le conseil municipal de la Cité des Anges a approuvé, par un vote à 12 voix contre 2, mardi 21 août, le règlement qui avait été conclu en mai pour un montant de 1,95 million de dollars. 

Charly "Africa" Keunang, 43 ans, un homme né au Cameroun et atteint de troubles mentaux, avait été touché à cinq reprises par des tirs policiers alors qu'il se trouvait près de sa tente au coeur du campement géant de sans-abris de Skid Row, le 1er mars 2015 à Los Angeles. La scène avait été filmée par un témoin sur son téléphone portable et vue des millions de fois, suscitant une mobilisation pour dénoncer l'action de la police ce jour-là.

Les policiers pensaient qu'il était armé 

Le sans-abri, qui n'était pas armé, avait été la cible de tirs des policiers appelés sur les lieux pour une tentative de braquage. La vidéo tournée avait montré que la situation avait totalement dégénéré et prit une tournure mortelle lorsqu'un jeune policier avait crié à ses collègues que Keunang portait une arme.

Le chef de la police de Los Angeles à l'époque, Charlie Beck, avait estimé que les tirs étaient justifiés et les dirigeants municipaux avaient refusé d'engager des poursuites à l'encontre des policiers, estimant qu'ils avaient agi en état de légitime défense. En mai dernier, un jury fédéral a déclaré deux des policiers responsables de la mort de Charly Keunang, ouvrant la voie à un dédommagement financier, qui reviendra aux parents et à la sœur de Charly Keunang.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.