La clôture de la mort entre Mexique et Etats-Unis

C'est un mur de tôle, parfois de grillage. Il s'étend sur une partie de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis pour empêcher l'immigration clandestine. Pour de nombreux mexicains, il est le barrage à une vie meilleure, de l'autre côté, aux Etats-Unis. Aussi des milliers de clandestins tentent le passage chaque année. Beaucoup sont refoulés, d'autres ont moins de chance...

La «Border Fence» entre les Etats-Unis et le Mexique.
La «Border Fence» entre les Etats-Unis et le Mexique. (AFP)

10 000 migrants sont morts en 20 ans en tentant de la passer secrètement. La frontière entre le Mexique et les Etats-Unis est sans doute la plus dangereuse au monde, notamment dans le secteur du désert de Sonora, au sud de la Californie.
Pourtant depuis une loi votée en 2006, le "Secure fence act" , une clotûre prétend empêcher l'accès aux Etats-Unis. En trois sections, elle atteind 1120 km de long, soit le tiers de la frontière, de la Californie au Texas.
Pas moins de 18 000 hommes sont chargés de la surveiller, notamment depuis les quelques 1800 miradors installés.

Le lancement de sa construction a soulevé à l'époque de nombreuses protestations. De la part du Mexique bien sûr, mais aussi de l'Union européenne, qui n'y voit pas une solution aux problèmes d'immigration clandestine aux Etats-Unis.

Mais la frontière est une passoire, et un solide business pour des passeurs peu scrupuleux, qui vivent du rêve américain qui hante les esprits de leurs concitoyens les plus pauvres. Or, si la frontière est une passoire, cela ne marche pas à tous les coups. Tenter de passer la "border fence" peut s'averer mortel.

[{iframe:http://api.dmcloud.net/player/embed/4e7344c194a6f677b000072a/50a21ed194a6f6720103b494?auth=1668243516-0-2a7o2ddz-80e9c77058bc5664aba3f7cf8abde070&w=640&h=360}]

Reportage France 2, Franck Genauzeau et Mathieu Birden diffusé le 12 novembre 2012