L'ex-espion Jonathan Pollard libre de quitter les Etats-Unis, Israël espère son retour

Après trente ans de prison, l’ancien espion va pouvoir accomplir son souhait de partir vivre en Israël, où il est vu comme un héros national par une partie de la population.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jonathan Pollard, lors de sa libération, à New York (Etat-Unis), le 20 novembre 2015. (SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué, samedi 21 novembre, la fin de l'interdiction de voyager de Jonathan Pollard, un juif américain emprisonné aux Etats-Unis en 1985 pour espionnage au profit de l'Etat hébreu. Il espère qu'il arrivera "en Israël bientôt", selon un communiqué de son cabinet.

Vendredi, le département américain de la Justice avait indiqué avoir levé les conditions imposées au moment de la libération de Jonathan Pollard, un ancien analyste de la marine américaine âgé aujourd'hui de 66 ans.

Il avait plaidé coupable et avait été condamné en 1987 à la rétention à perpétuité pour avoir communiqué des documents américains secrets. Après 30 ans en prison, il avait été libéré sur parole en novembre 2015 avec obligation de porter un bracelet électronique, de respecter un couvre-feu et interdiction de quitter le territoire américain pendant cinq ans supplémentaires, malgré les pressions israéliennes. Jonathan Pollard a régulièrement exprimé son souhait d'aller s'installer en Israël, dont il a obtenu la nationalité en 1995 et où il est vu comme un héros national par une partie de la population.



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.