Cet article date de plus de deux ans.

L'actrice Alyssa Milano appelle à la "grève du sexe" pour défendre le droit à l'avortement aux Etats-Unis

L'Etat américain de Géorgie a ratifié une loi interdisant l'avortement dès que les battements du cœur du fœtus sont perceptibles.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'actrice américaine Alyssa Milano, le 27 septembre 2018, lors des auditions de confirmation au Sénat à Washington (Etats-Unis) de Brett Kavanaugh, candidat choisi par Donald Trump pour siéger à la Cour suprême, mais accusé d'agression sexuelle. (JIM BOURG / REUTERS)

Elle reste encore marginale, mais la grogne monte à Hollywood. L'Etat américain de Géorgie, qui a su séduire studios et producteurs hollywoodiens avec des dispositifs fiscaux très favorables, pourrait désormais se mettre à dos l'industrie du divertissement, en durcissant sa loi sur l'avortement.

Des stars comme Alec Baldwin, Don Cheadle, Ben Stiller, Mia Farrow, Amy Schumer et plusieurs dizaines d'acteurs américains, emmenés par Alyssa Milano, avaient déjà menacé fin mars de boycotter les tournages en Géorgie, si l'Etat adoptait ces nouvelles mesures restreignant l'interruption volontaire de grossesse.

"Une politique oppressive et néfaste"

Sourd à ces demandes, le gouverneur républicain de cet Etat du sud des Etats-Unis, Brian Kemp, vient de ratifier une loi interdisant l'avortement dès que les battements du cœur du fœtus sont perceptibles. Cela correspond environ à la sixième semaine de grossesse, un stade où bien des femmes ignorent encore qu'elles sont enceintes.

Alyssa Milano est aussitôt montée au créneau. "Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que le plus grand nombre de productions possibles quittent cet Etat qui continue à promouvoir une politique oppressive et néfaste, contraire à tout ce que l'industrie du divertissement défend", a déclaré l'actrice au site BuzzFeed News

Voir cette publication sur Instagram

Our reproductive rights are being erased. Until women have legal control over our own bodies we just cannot risk pregnancy. JOIN ME by not having sex until we get bodily autonomy back. I’m calling for a #SexStrike. Pass it on.

Une publication partagée par Alyssa Milano (@milano_alyssa) le

L'actrice, fer de lance du mouvement #MeToo en 2017, a également publié un message sur Instagram, samedi 11 mai, accompagné d'un grand X rose, appelant à la "grève du sexe""Nos droits liés à la procréation sont supprimés. Tant que nous, les femmes, n'aurons pas un contrôle légal sur notre corps, nous ne pouvons pas risquer de tomber enceintes", écrit la comédienne. "Rejoignez-moi en boycottant le sexe jusqu'à ce que nous retrouvions notre indépendance physique. J'appelle à une grève du sexe. Faites passer le message", assène-t-elle, lançant le mot-dièse #SexStrike.

Ironie du sort, Alyssa Milano est contractuellement tenue d'achever en Géorgie le tournage de la série télévisée Insatiable, prévu pour encore un mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.