Kasparov, roi de l'échiquier, sort de sa retraite pour une compétition aux États-Unis

Garry Kasparov participe cette semaine à un tournoi d'échecs aux États-Unis. Éloigné des compétitions officielles depuis 2005, l'ancien champion du monde russe s'est engagé sur l'échiquier politique. 

L\'ancien champion du monde d\'échec Garry Kasparov sort de sa retraite pour affronter une nouvelle génération de joueurs lors d\'un tournoi officiel organisé à partir de lundi aux États-Unis. 
L'ancien champion du monde d'échec Garry Kasparov sort de sa retraite pour affronter une nouvelle génération de joueurs lors d'un tournoi officiel organisé à partir de lundi aux États-Unis.  (BILL GREENBLATT / AFP)

Garry Kasparov, l'un des plus grands joueurs d'échecs de l’histoire, participe à partir du lundi 14 août à un tournoi à Saint-Louis, aux États-Unis. L'ex champion russe, surnommé "l'ogre de Bakou", sort de sa retraite annoncée en 2005. Depuis, il s'est engagé sur un autre terrain, l'échiquier politique, en s'opposant à Vladimir Poutine.

Le damier russe pour terrain de contestation

Son duel mémorable contre Karpov dans les années 1980, sa défaite face à l’ordinateur Deep Blue en 1997, ainsi que sa personnalité théâtrale appartiennent au passé. Depuis plusieurs années, Garry Kasparov s'est lancé dans d'autres confrontations, menées cette fois sur le terrain politique. L'ancien joueur d'échecs est devenu l’un des plus féroces détracteurs du président russe Vladimir Poutine. Il mène son engagement depuis New York où il s'est exilé en 2013. Si Kasparov a été contraint de quitter la Russie, c'est que son statut d’opposant lui valait trop de menaces, d’arrestations et d'emprisonnements. 

Une passion pour le jeu jamais éteinte

Garry Kasparov n'a jamais coupé les ponts avec les échecs. Il écrit des ouvrages sur sa discipline, dispense ses conseils stratégiques dans les grandes entreprises et s'occupe de la fondation qu'il a créée pour promouvoir le jeu chez les jeunes. L'ancien champion a changé : il ne parle plus de lui à la troisième personne et quand il joue, c’est uniquement en faveur de causes sociales. Soucieux de passer le flambeau, il entraîne même pendant un an l’actuel champion du monde, Magnus Carlsen, 27 ans. Le tournoi de Saint-Louis peut-elle servir de scène au retour de la légende russe ? Lui-même n'y croit pas. À 54 ans, Kasparov assume son âge en déclarant avoir autant d’espoir de retrouver le niveau de ses 40 ans que la chevelure de ses 20 ans...