Ukraine : la Russie évoque une "hystérie" occidentale

Publié
Ukraine : la Russie évoque une "hystérie" occidentale
FRANCEINFO
Article rédigé par
L.Lacroix - franceinfo
France Télévisions

Face à la situation en Ukraine et à la réaction des États-Unis, le Kremlin dénonce une hystérie en Europe et veut montrer qu’il est prêt à toutes les options. Le journaliste de France Télévisions, Luc Lacroix, fait le point sur la situation en duplex de Moscou dans le 23h de franceinfo lundi 24 janvier.

La situation en Ukraine inquiète les États-Unis, le président Joe Biden ayant placé 8 500 militaires en état d’alerte, prêts à être déployés. Du côté du Kremlin, "on dénonce une hystérie en Europe et on accuse l’OTAN et les États-Unis d’exacerber les tensions en annonçant envoyer de nouvelles forces dans l’est de l’Europe", rapporte le journaliste Luc Lacroix, en duplex depuis Moscou (Russie) dans le 23 heures de Franceinfo lundi 24 janvier.

Le Kremlin "veut montrer qu’il est prêt à toutes les options"

Il explique qu’ici, le "récit officiel c’est que c’est la Russie qui est menacée à ses frontières par l’OTAN et par l’Ukraine. Et ce récit, je pense qu’il imprime un peu chez les Russes." Pour autant, le journaliste précise que "la majorité de la population ne veut pas d’un conflit armé et elle semble attendre de voir quelle carte Vladimir Poutine va jouer". Luc Lacroix déclare qu’en ce qui concerne le Kremlin, il "veut montrer qu’il est prêt à toutes les options, y compris un conflit armé. Même si la Russie dément vouloir attaquer l’Ukraine, elle veut montrer que ce scénario, il est possible, il est crédible. Pourquoi ? Parce que ça lui permet de rester maître de l’escalade et que jusque-là, cette stratégie lui a permis d’imposer son agenda." Enfin, il explique que les marchés financiers sont "très inquiets de la possibilité d’un conflit et de sanctions économiques. Le rouble et la bourse de Moscou ont fortement baissé aujourd’hui".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.