Interactions sociales : le "small talk" est-il utile ?

Le "small talk" ne permettrait pas de créer de vraies relations avec ses collègues de boulot.

FRANCEINFO

Le "small talk" ne permettrait pas de créer de vraies relations avec ses collègues de boulot. Si vous prenez les transports en commun, vous avez sûrement vécu cette situation. En vous rendant au travail, vous croisez un de vos collègues que vous ne connaissez pas bien. Vous vous retrouvez coincés pendant les 20 minutes de trajets à devoir faire ce qu'on appelle le "small talk". En plus d'être angoissantes pour les gens introvertis, ces conversations ne sont pas toujours très intéressantes ou très utiles.

"Le small talk vous éloigne des gens"

Le "small talk" ne permet pas de créer de véritables relations. "Si vous passez beaucoup de temps avec quelqu'un sans rien faire de sympa, vous ne devenez pas proches. Le 'small talk', le fait de juste parler de la météo ou de ses animaux de compagnie, vous éloigne des gens", explique Jeffrey Hall, chercheur en interactions sociales à l'université du Kansas (États-Unis). Une étude américaine a montré que le niveau de bonheur des gens qui avaient des conversations profondes était plus élevé.

Retrouvez les vidéos de Lisa Beaujour sur sa chaîne YouTube

La loi relative à la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique a défini l\'activité de lobbying pour la première fois en 2016. (photo d\'illustration) 
La loi relative à la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique a défini l'activité de lobbying pour la première fois en 2016. (photo d'illustration)  (SIGRID OLSSON / AFP)