Les incendies en Californie font une trentaine de morts, le bilan le plus lourd depuis 1933

Plus de 250 000 personnes ont reçu l'ordre d'évacuer leurs domiciles. Deux incendies ravagent plusieurs comtés de cet Etat, l'un dans le nord, près de Sacramento, l'autre dans le sud, près de Los Angeles et Malibu.

Des pompiers combattent un incendie à Malibu, en Californie (Etats-Unis), le 10 novembre 2018.
Des pompiers combattent un incendie à Malibu, en Californie (Etats-Unis), le 10 novembre 2018. (GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le bilan est extrêmement lourd. Au moins une trentaine de personnes ont péri dans les incendies qui ravagent des dizaines de milliers d'hectares en Californie. "Aujourd'hui, les restes de six nouvelles personnes ont été découverts, ce qui porte le bilan total actuel des morts à 29", a expliqué lors d'une conférence de presse le shérif du comté de Butte, Kory Honea, en parlant du feu baptisé "Camp Fire", dans le nord de l'Etat, au pied des montagnes de la Sierra Nevada.

Ce bilan atteint celui de 1933, occasionné par le "Griffith Park Fire", qui avait également fait 29 victimes, mais dans le comté de Los Angeles, selon l'agence des pompiers californienne Cal Fire.

Huit mille pompiers "sur les lignes de front"

Un journaliste de l'AFP a vu dimanche des sauveteurs découvrir deux cadavres près de Paradise, dans le nord. Dans le sud de l'Etat, autour de Los Angeles et Malibu, l'incendie "Woolsey Fire" a fait pour sa part deux morts, trouvés dans un véhicule sur une voie privée.

Plus de 250 000 personnes ont reçu l'ordre d'évacuer leurs domiciles dans une vaste région près de Sacramento, capitale de cet Etat de l'ouest des Etats-Unis, et dans la célèbre station balnéaire de Malibu.

Les pompiers qui combattent le "Woolsey Fire" "se préparent au retour des dangereux vents de Santa Ana qui pourraient étendre les flammes", selon un communiqué des autorités. "Nous avons aujourd'hui plus de 8 000 pompiers fédéraux, de l'Etat et locaux sur les lignes de front", a dit lors d'une conférence de presse un responsable de CalFire, Scott Jalbert. "Malheureusement, avec ces vents, ce n'est pas fini. Alors s'il vous plaît, soyez prudents", a-t-il ajouté.