Cet article date de plus de deux ans.

Etats-Unis : l'incendie en Californie a fait au moins 71 morts et plus de 1 000 disparus, selon un nouveau bilan

Le "Camp Fire" est le feu le plus meurtrier de l'histoire de la Californie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des secouristes inspectent une maison détruite par le "Camp Fire" à Paradise, en Californie, le 16 novembre 2018, à la recherche de restes humains. (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le bilan du terrible incendie qui ravage le nord de la Californie s'est encore alourdi. Le "Camp Fire" a fait au moins 71 morts, a annoncé le shérif du comté de Butte, lors d'une conférence de presse vendredi 16 novembre au soir, après la découverte des restes des corps de huit nouvelles victimes. Le nombre des personnes portées disparues est lui passé de 631 jeudi à 1 011. Mais ce nombre devrait encore fluctuer. Les recherches se poursuivent. Et certaines personnes n'ont en effet pas signalé aux autorités qu'elles avaient fui les lieux.

Donald Trump attendu sur place

Le gigantesque brasier, qui s'est déclaré jeudi 8 novembre, a déjà décimé près de 10 000 habitations et brûlé plus de 55 000 hectares. Les flammes ont notamment réduit en cendres la ville de Paradise, située dans le comté de Butte, à 280 km au nord de San Francisco, et qui comptait 27 000 habitants. Une semaine après avoir débuté, le feu est toujours loin d'être maîtrisé. Attisé par les vents, il n'était contenu qu'à 45% vendredi matin, selon les services des pompiers. 

>> AVANT/APRES. Californie : comment le gigantesque incendie "Camp Fire" a défiguré la ville de Paradise

Plusieurs milliers de bâtiments restent menacés par les flammes et environ 47 000 personnes sont toujours concernées par des ordres d'évacuation. Le président américain Donald Trump est attendu samedi sur le terrain, à la rencontre des victimes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.