Cet article date de plus de deux ans.

Incendies en Californie : pollution maximale à San Francisco

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Incendies en Californie : pollution maximale à San Francisco
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La Californie (États-Unis) continue d'être dévorée par les flammes depuis maintenant dix jours, lundi 19 novembre. On compte près de 80 morts et plus de 1 000 disparus. Plus de 12 000 maisons et bâtiments ont déjà brûlé. En conséquence, San Francisco est devenue la ville plus polluée du monde. Des écoles ont fermé leurs portes.

La baie de San Francisco (Californie, États-Unis) est sous un nuage de pollution. Le pont du Golden Gate est souvent dans la brume, mais cette fois, c'est un brouillard inhabituel et dangereux. Pour beaucoup d'habitants, le masque est une absolue nécessité. Cette fumée de bois provient de l'incendie géant de "Camp Fire". Il ravage depuis une semaine le nord de la Californie, à 300 km à vol d'oiseau. Vendredi 16 novembre, les autorités de San Francisco ont donc dû fermer les écoles et mettre à l'arrêt les fameux "Cable Cars".

La pluie, très attendue, devrait tomber en fin de semaine

Sur les plages de la baie, l'atmosphère saturée est la même. San Francisco a atteint le week-end des 17 et 18 novembre le rang de ville la plus polluée au monde, bien avant Dacca, au Bangladesh. Une possible amélioration est attendue en fin de semaine avec l'arrivée de la pluie sur San Francisco.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies en Californie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.