Incendies en Californie : les fumées du "Camp Fire" sont visibles depuis New York, de l'autre côté du pays

Les fumées de l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de la Californie ont parcouru plus de 4 500 kilomètres dans le ciel américain.

Une voiture et des maisons brûlent dans la ville de Paradise (Californie), aux Etats-Unis, le 8 novembre 2018.
Une voiture et des maisons brûlent dans la ville de Paradise (Californie), aux Etats-Unis, le 8 novembre 2018. (JOSH EDELSON / AFP)

Elles ont parcouru plus de 4 500 kilomètres. Les fumées de "Camp Fire", l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de la Californie, sont visibles depuis mi-novembre dans le ciel de New York, de l'autre côté du pays.

Selon des données du National oceanic and atmospheric association, l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique, les fumées se sont en effet déplacées depuis la côte ouest vers la côte est, même si elles sont bien moins importantes à New York qu'en Californie.

"Lorsque la fumée est emprisonnée dans la haute atmosphère, elle peut voyager à travers le pays, explique le météorologue Judson Jones à CNN (en anglais). Mais plus elle voyage loin et plus il est difficile de la distinguer, à mesure que les particules de fumée se dispersent. La seule manière de la voir est souvent de regarder durant les levers ou les couchers de soleil, lorsque la lumière de l’astre est réfractée, montrant la haute atmosphère."

Le "Camp Fire" a ravagé une partie du comté de Butte, dans le nord de la Californie, près de Sacramento. Le bilan de ce gigantesque incendie est monté, mercredi, à 83 morts avec la découverte de deux nouvelles dépouilles dans des bâtiments calcinés. Par ailleurs, 870 personnes sont toujours portées disparues.