Californie : comment les incendies peuvent-il générer d'autres incendies ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Californie : comment les incendies peuvent-il générer d'autres incendies ?
France 3
Article rédigé par
L.De la Mornais, B.Laigle, J.Poissonnier - France 3
France Télévisions

Les soldats du feu se démènent, en Californie (États-Unis) : ils sont près de 5 400 à affronter les flammes, qui ont déjà englouti l'équivalent de la ville de Chicago en surface. Ces incendies provoquent des nuages qui, à leur tour, alimentent le sinistre.

Au-dessus des incendies de Californie ou d'Oregon (États-Unis), ils se forment, s'alimentent et grossissent. Ce sont les pyrocumulus : de gigantesques nuages créés par les incendies, qui génèrent leur propre météo. Les pompiers connaissent bien ce phénomène. Cette saison marque toutefois un nouveau record. "Je n'ai jamais vu un feu qui génère autant de pyrocumulus avec autant de retombées", avoue Joe Tone, directeur des opérations.

Actuellement, 86 feux

Les pyrocumulus se créent au-dessus de sources de chaleur particulièrement intenses, des incendies, ou même des éruptions volcaniques. Ils forment alors un mélange de fumée brune et de glace blanche, et provoquent de violentes tempêtes. La pluie, les vents violents et les éclairs peuvent rallumer d'autres incendies dans un cercle vicieux. Avec le réchauffement climatique, ils pourraient être de plus en plus fréquents, et les météorologues savent le danger qu'ils représentent à l'échelle d'un pays. L'Ouest américain est actuellement ravagé par 86 feux, répartis sur 12 États.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies en Californie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.