Houston : Pékin dénonce une ingérence

Les États-Unis ont décidé de fermer le consulat chinois à Houston, dans le Texas. Un acte symbolique à la portée très forte.

Après la décision des États-Unis de fermer le consulat chinois à Houston, dans le Texas, la réaction de Pékin ne s'est pas fait attendre. Pour les autorités chinoises, c'est une provocation et une violation du droit international. Pékin promet des représailles si cette "erreur n'est pas immédiatement corrigée". Selon le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, cette décision a été prise pour protéger la propriété intellectuelle, détaille Justine Jankowski, envoyée spéciale France Télévisions en Chine.

La Chine lance un sondage

Les tensions entre les deux puissances ne cessent de grimper. Il y a eu la guerre commerciale, qui dure depuis deux ans, mais aussi les accusations de Washington de violation des droits de l'homme à l'encontre de la minorité musulmane Ouïghoure ou encore la loi sur la sécurité nationale à Hong Kong, considérée, aux États-Unis, comme une restriction des libertés individuelles. Mercredi 22 juillet, un média chinois avait lancé un sondage pour savoir quel consulat américain devait être fermé, conclut Justine Jankowski.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président chinois Xi Jinping au congrès du parti communiste, le 25 mai 2020.
Le président chinois Xi Jinping au congrès du parti communiste, le 25 mai 2020. (NOEL CELIS / AFP)