Etats-Unis : le tireur d'El Paso reconnaît avoir voulu cibler des "Mexicains"

Avant de commettre son carnage, le 3 août, le tireur avait publié sur internet un document reprenant les thèses racistes de la suprématie blanche.

À New York, veillée pour les victimes des tueries d\'El Paso et de Dayton.
À New York, veillée pour les victimes des tueries d'El Paso et de Dayton. (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le tireur qui a ouvert le feu le 3 août dans un hypermarché de la ville texane d'El Paso, faisant 22 morts et plus d'une vingtaine de blessés, a admis en garde à vue avoir voulu attaquer des "Mexicains", selon un compte-rendu d'enquête consulté par l'AFP, vendredi 9 août.

"L'accusé a indiqué qu'une fois à l'intérieur du magasin il a ouvert le feu avec son (fusil d'assaut) AK-47 sur des personnes innocentes. L'accusé a indiqué que ses cibles étaient des 'Mexicains'", relate le compte-rendu policier ayant permis d'inculper des meurtres le suspect, identifié comme Patrick Crusius, 21 ans.

Les mobiles du tireur d'El Paso, Patrick Crusius, 21 ans, sont clairs : avant de commettre son carnage, il avait publié sur internet un document reprenant les thèses racistes de la suprématie blanche. Il y dénonçait une "invasion hispanique du Texas" et louait l'auteur du massacre dans des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande. D'après les premiers éléments de l'enquête, le jeune homme a roulé une dizaine d'heures depuis la banlieue de Dallas où il vivait, pour semer la mort près de El Paso, où 83% de la population est hispanique.