Cet article date de plus de trois ans.

Fusillade de Las Vegas : la compagne du tireur affirme qu'elle ignorait les intentions de son compagnon

Marilou Danley a été interrogée, puis relâchée par les enquêteurs américains. Elle décrit l'homme qu'elle fréquentait comme un être "gentil, attentif, tranquille".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marilou Danley, la compagne du tireur de Las Vegas, pose sur une photographie publiée sur les réseaux sociaux. (SHUTTERSTOCK / SIPA / REX)

Elle dit n'avoir rien vu venir. La compagne du tueur de Las Vegas a assuré, mercredi 4 octobre, qu'elle ignorait tout des plans macabres de Stephen Paddock, qui a abattu dimanche 58 personnes et en a blessé 489 autres. Marilou Danley a décrit le tireur de Las Vegas, selon les propos rapportés par son avocat à Los Angeles, comme un homme "gentil, attentif, tranquille" avec qui elle imaginait son avenir.

>> Armes, profil du tueur, virement d'argent... Où en est l'enquête sur la fusillade à Las Vegas ?

"Il ne m'a jamais rien dit" laissant entrevoir "que quelque chose d'horrible allait se passer", ajoute-t-elle dans une déclaration lue par son avocat Matthew Lombard. Elle raconte qu'il y a deux semaines, il lui a acheté un billet d'avion pour les Philippines dont elle est originaire, l'enjoignant à rendre visite à sa famille. Là-bas, il lui a transféré une importante somme d'argent - 100 000 dollars selon certaines informations de presse - "en disant que c'était pour que j'achète une maison pour moi et ma famille".

"Je suis sûre qu'elle ne sait rien, comme nous"

Marilou Danley dit s'être inquiétée que "ce voyage inattendu puis l'argent ait été une manière de rompre" avec elle, mais n'avoir jamais soupçonné que son compagnon "planifiait des violences contre quiconque". Âgée de 62 ans, elle est rentrée à Los Angeles mardi soir "sachant que le FBI et la police de Las Vegas voulaient [lui] parler". Elle a été interrogée par les enquêteurs puis relâchée.

Selon Canberra, Marilou Danley est une ressortissante australienne qui a émigré aux Etats-Unis il y a 20 ans pour travailler dans les casinos. "Je suis sûre qu'elle ne sait rien, comme nous", a déclaré une de ses sœurs sur une chaîne de télévision australienne. D'après la police, Stephen Paddock a tiré pendant dix minutes sur les 22 000 spectateurs d'un festival, depuis le 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay. C'est la fusillade la plus meurtrière de l'histoire américaine récente.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.