Fusillade à Las Vegas : pourquoi le bilan est-il si lourd ?

Le bilan de la tuerie de Las Vegas n'a cessé de s'aggraver d'heure en heure. Comment expliquer qu'il soit si meurtrier? Jacques Cardoze nous en dit plus en direct de Washington.

FRANCE 2

Le bilan de la tuerie de Las Vegas n'a cessé de s'aggraver d'heure en heure. Comment expliquer qu'il soit si meurtrier? "Essentiellement parce que cette tuerie a été très longue, incroyablement longue, entre dix et quinze minutes", comme l'explique Jacques Cardoze en direct de Washington (États-Unis). "Vous le savez, il y a beaucoup de fusillades ici malheureusement dans l'année, et à chaque fois, les auteurs de fusillades le savent bien, ils sont dans une sorte de mission suicide,puisqu'ils se font cibler systématiquement dans les premières minutes."

Le rôle de l'alarme incendie

Mais pas cette fois-ci... Pourquoi? "Parce que personne n'a compris d'où provenait les tirs de ce fameux 32e étage", explique le journaliste. "Même les policiers qui étaient en civil à l'intérieur de la foule n'ont pas compris, il y avait beaucoup de confusion, du bruit, de la musique. Et en réalité, si la tuerie a pris fin, c'est seulement parce que l'alarme incendie de l'hôtel a été déclenchée parce que les tirs ont été nourris. Mais pas du tout parce que les unités spéciales ont mis fin aux jours de l'assaillant. Quand ils sont arrivés dans la chambre, il s'était déjà suicidé".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un plocier devant le \"Mandalay Hotel\" à Las vegas, le 2 octobre 2017.
Un plocier devant le "Mandalay Hotel" à Las vegas, le 2 octobre 2017. (MARK RALSTON / AFP)