Attaque à Las Vegas : pas de débat sur les armes à feu

Malgré l'incroyable arsenal que détenait le meurtrier de Las Vegas, dimanche 1er octobre, la fusillade n'a pas relancé le débat sur la circulation des armes à feu au Nevada, où s'est produite l'attaque.

FRANCE 2

À Las Vegas, les armes s'affichent en grand. Le Nevada est l'un des États les plus permissifs des États-Unis. Dans cette armurerie, des armes de guerre entre 800 et 4 200 euros. Les armes de poing sont en vente libre. Pour les armes lourdes, il faut un permis. Pour les autres, une simple carte d'identité et un casier judiciaire vierge. Au Nevada, vous pouvez vous balader dans la rue avec une arme apparente. Vous pouvez entrer avec dans un casino, un bar et même dans un bureau de vote. Seule restriction : vous ne pouvez pas aller dans une école ni une université.

Presque autant d'armes que d'habitants

Il y a, aux États-Unis, 300 millions d'armes, presque autant que d'habitants. Dans ce stand de tir, l'entrainement se fait avec des armes réelles et des balles à blanc. Chacun de ces hommes, de bons pères de famille, a plusieurs armes chez lui. Pas question d'entendre parler de toucher à leur droit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fusils d\'assaut sont présentés à la plus grande foire mondiale d\'armes à feu, à Las Vegas le 19 janvier 2016.
Des fusils d'assaut sont présentés à la plus grande foire mondiale d'armes à feu, à Las Vegas le 19 janvier 2016. (ETHAN MILLER / AFP)