Tuerie d'Orlando : la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis

La police a ouvert une enquête pour "acte de terrorisme" et a évoqué les "sympathies" du suspect avec l'islamisme.

Des véhicules de police et de secours affluent près d\'une discothèque d\'Orlando (Floride), après une fusillade, le 12 juin 2016.
Des véhicules de police et de secours affluent près d'une discothèque d'Orlando (Floride), après une fusillade, le 12 juin 2016. (ORLANDO POLICE / TWITTER)

Une fusillade survenue au Pulse Club, une discothèque gay de la ville d'Orlando (Floride), a fait 49 morts et au moins 53 blessés, selon un bilan donné par le FBI lundi 13 juin. Le tireur a lui aussi été tué.

Selon le FBI, il pourrait avoir "un penchant" pour le terrorisme islamiste. La police fédérale a donc ouvert une enquête pour "acte de terrorisme" et a évoqué les "sympathies" du suspect avec l'islamisme

>> Fusillade à Orlando : suivez la situation en direct

Un message exhortant les clients à "sortir et courir"

Le suspect a fait irruption dans cette discothèque fréquentée par la communauté homosexuelle d'Orlando dans la nuit de samedi à dimanche. "Vers 2 heures [8 heures en France], quelqu'un a commencé à tirer. Les gens se sont jetés sur le sol", raconte l'un des clients de la boîte, Ricardo Negron, interrogé par la chaîne Sky News (en anglais).

Aussitôt après, la discothèque a posté un message sur sa page Facebook (en anglais), dans lequel elle exhorte ses clients à "sortir et courir"

Capture d\'écran d\'un message posté, le 12 juin 2016, sur la page du Pulse Orlando, une discothèque de Floride (Etats-Unis), et exhortant ses clients à fuir. 
Capture d'écran d'un message posté, le 12 juin 2016, sur la page du Pulse Orlando, une discothèque de Floride (Etats-Unis), et exhortant ses clients à fuir.  (FACEBOOK)

Sur les réseaux sociaux, de multiples témoins ont eux aussi rapporté la fusillade en postant des photos et des vidéos des secours arrivant sur place pour transporter les blessés.

"Cela a tourné à la prise d'otages", a déclaré ensuite le chef de la police John Mina. "Vers 5 heures [11 heures en France] ce matin, la décision a été prise de secourir les otages qui étaient à l'intérieur", a-t-il ajouté, sans que l'on sache si les victimes avaient été tuées par le tireur qui avait ouvert le feu vers 2 heures (6 heures, heure française) dans la discothèque ou lors d'échanges de tirs avec la police. Les enquêteurs cherchent désormais à comprendre le mobile de l'homme lourdement armé.

Une chanteuse tuée vendredi dans la même ville

C'est la deuxième fois en trois jours que la ville d'Orlando est le théâtre d'une fusillade. Vendredi soir, une jeune chanteuse américaine, Christina Grimmie, ancienne candidate de l'émission "The Voice", a été abattue alors qu'elle signait des autographes à l'issue d'un concert au Plaza Live. Le lieu est situé à moins de 5 km du Pulse Orlando. 

Son agresseur, un jeune homme de 27 ans en possession de deux armes de poing, s'est donné la mort en se tirant une balle dans la tête sans que ses mobiles aient été éclaircis.