Les sujets du jour
SyrieClimatDonald TrumpEmmanuel MacronPrélèvement à la source

Ex-héroïne de "Sex And The City", Cynthia Nixon se lance dans la course pour devenir gouverneure de New York

L'actrice Cynthia Nixon parle pendant L'Etat de l'Union du peuple, à New York, le 29 janvier 2018.   (ROY ROCHLIN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

L'actrice est notamment très engagée pour la promotion de l'éducation publique et dénonce l'écart qui se creuse entre les riches et les pauvres. 

Si ce contenu ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

Dans la série Sex And The City, elle était Miranda Hobbes, l'avocate brillante et intello. Dans la vraie vie, Cynthia Nixon se verrait bien gouverneure de l'Etat de New York. Lundi 19 mars, l'actrice américaine a annoncé sa candidature aux primaires démocrates du 13 septembre dans une vidéo postée sur son compte Twitter. "J'aime New York et aujourd'hui, j'annonce ma candidature au poste de gouverneure. Rejoignez-nous", a-t-elle tweeté. 

Cynthia Nixon défiera le puissant gouverneur sortant de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, qui espère être réélu en novembre pour un troisième mandat. L'actrice et militante espère quant à elle incarner une politique plus proche du peuple face à ce vétéran de la politique, en poste depuis 2011. "J'aime New York, mais nos responsables nous ont laissé tomber, nous sommes maintenant l'Etat le plus inégalitaire du pays", déclare-t-elle dans son clip de campagne, citant le fossé grandissant entre les riches et les pauvres ou le besoin d'améliorer le métro new-yorkais.

Je n'en peux plus des politiques plus préoccupés par les titres des journaux et par leur pouvoir que par notre sort.Cynthia Nixondans son clip de campagne

Mariée depuis 2012 à une militante pour les droits homosexuels, mère de trois enfants – dont deux d'un précédent mariage avec un homme – l'actrice est très engagée pour la promotion de l'éducation publique et n'est pas non plus dépourvue de réseau parmi de puissants démocrates : avant de se lancer, elle a consulté de grands stratèges du parti, et semble notamment avoir le soutien tacite du maire démocrate de New York, Bill de Blasio, récemment réélu et aux relations extrêmement tendues avec Andrew Cuomo.